jeudi 24 novembre 2011

Vous avez la parole
par sosstsulpice81370@orange.fr le dim 06 avr 2008 16:26

St sulpiciens(nes) ce blog vous appartient. Vous pouvez y mettre tous vos coups de gueule et toutes vos satisfactions concernant votre village.
Si vous êtes réticent a écrire en direct, vous pouvez nous adresser vos textes a sosstsulpice81370@orange.fr ou au 20, Rue Lapérouse-81370-St sulpice ,nous nous chargerons de corriger vos erreurs orthographiques et nous publierons votre texte.

Sauvez l'Objet Social de St Sulpice. Tout sauf ce qui est interdit par la loi.


Nous changeons d'adresse !!!!!


Dimanche 6 Avril
Afficher article  St Sulpiciens (nes) vous
  Afficher article  La surprise de l'automne de M Le Maire

le mar 23 aoû 2011 14:54

L'achat de l'ancien local commercial de la RAGT Ch de Messale a été rentabilisé par la concession a FREE pour l'implantation d'une tour pour antenne de téléphonie qui arrose le stade, les jeux des enfants ,l'école St Charles, le parc Spénale et la piscine. Bravo à nos élus pour ce magnifique cadeau, qui comme par hasard s'est élevé subrepticement durant les vacances... sans aucun débat public, ni publicité municipale !


Afficher article  Le COLLECTIF DU RIEUDAS

lun 15 aoû 2011 17:45


Nous propose de nous mobiliser contre la ZAC des PORTES DU TARN pour :

→protéger les espaces naturels et les paysages des St Sulpiciens

→ s'opposer à un développement irréfléchi de l'urbanisation sur la commune de St Sulpice ou à tous autres projets de nature à déstructurer et altérer l'espace ou à porter atteinte au bien être des St Sulpiciens

→sensibiliser l'opinion publique de St Sulpice aux problèmes d'environnement et de santé

→défendre l’identité culturelle des paysages ainsi que leur intérêts économiques et sociaux

→ lutter contre les atteintes qui pourraient être portées à cet environnement et notamment, chaque fois qu'elles toucheront au caractère naturel des espaces et des paysages, ainsi qu'aux équilibres biologiques auxquels participent les espèces animales et végétales.

La finalité première est que les gens prennent conscience de la gravité du problème et que cela concerne tout le monde.

Il vous donne rendez vous au Forum des associations le 03 septembre 2011 au Poly Espace à St Sulpice




Afficher article  En réponse au tract de EELV Lavaur/Grauhlet

le mer 06 jui 2011 15:00

Bientôt dans notre ville une concertation démocratique sur projet de la ZAC des Portes du Tarn.

Pourquoi s'attaquer à la ZAC et pas au PLU?

UN PARI!

Pourquoi ce serait UN PARI? alors que tout le monde est d'accord pour constater que notre pays se désindustrialise et que nous devons dynamiser nos PME et TPE.
Ce qui suppose que leur volume et leur effectif vont croître.

Pourquoi pas, une nécessité impérieuse pour notre présent et notre avenir ?

Ils va bien falloir les implanter près des lieux de communication, des bassins d'emplois.

Le seul projet pris en charge par la fiscalité locale sont les études, toutes les Zac de plus 100ha ont dégagé des plus-values à long terme pour les communes et les communautés de communes .

Le contournement de St Sulpice on l'attend depuis 11 ans et depuis qu'une étude coûteuse sur la circulation nous a démontré que 80% du trafic poids lourds était généré par notre propre activité, il nous est d'aucune utilité.

Seule la création de la ZAC le rend obligatoire.

De toute façon la présence de deux lotissements Al Rieu et Al Rudelles rendent le pont existant inutilisable d’où le coût de cet échangeur qui s'élève à 18.5 mds € pour un nouveau pont orienté différemment afin d'éviter ces deux implantations, œuvre inconsciente et coûteuse des stratèges de notre municipalité.

L'impact sur l’environnement est un combat à mener tous les jours mais à nous d'exiger la norme ISO 16001 et de contrôler son respect.

Adaptation du projet au regard de la composition du tissu local et de ses besoins : Avec une prévision INSEE 12000 h a St Sulpice pour 2015. Actuellement 65% de ses habitants tirent leur richesse de vie d'un travail à plus 35 km et leurs besoins vont être immenses en terme d'équipements de communications ,sociaux et éducatifs , ADSL à haut débit ,un nouveau CES, un lycée.

Gilles Bertin



Afficher article  Les Travaux de la voie ferrée sur St Sulpice :
le mar 21 jun 2011 15:52

Nécessitent la fermeture du passage à niveau de St Jean ce qui donne un aperçu de ce que sera l’accès au centre ville par l'Av des Terres Noires lorsque la sortie N°5 sur l'A68 sera ouverte et la Zac des Portes de Tarn en activité  avec 2000 véhicules jour de plus !



Afficher article  ZAC des Portes du Tarn( suite)

le dim 12 jun 2011 09:11
Dernier rebondissement : Vu l’opposition citoyenne de la commune de Buzet ,La fragilisation de la majorité municipale et la possibilité qu'elle quitte la communauté de communes Tarn-Agout, le SMIX renoncerait à l'implantation de la ZAC sur la commune de Buzet sur Tarn. Si cela est confirmé, c'est une première victoire. Il faut cependant rester vigilant et mobilisé car l'embranché-fer sur St Sulpice reste d'actualité d'autant qu'une voie de chemin de fer est actuellement en chantier pour desservir spécifiquement cette partie de la ZAC.

François

Sans les terrains de Buzet le projet de ZAC n'a plus de viabilité économique.
Sos St sulpice


Afficher article  ZAC des Portes du Tarn

le mer 01 jun 2011 20:41


Saint-Sulpice, le 20 Mai 2011

Chers Saint-sulpiciens, chers élus,

Au cours de la réunion publique du 13 décembre 2010 qui s’est tenue à Saint-Sulpice sur Tarn, le projet de la ZAC (zone d’aménagement concerté) « Les Portes du Tarn »  a été révélé aux Saint-sulpiciens et à leurs voisins Buzetois venus nombreux, par les principaux représentants de la CCTA (Communauté de Communes Tarn-Agout), du département du Tarn, et de la SEM81. Etaient présents également Messieurs les Maires de Saint-Sulpice, Buzet-sur-Tarn et Roquesérière. A la suite de cette réunion, l’association «  Le Collectif du Rieudas » a été créée par l’ensemble des riverains du chemin du Thouron, limitrophes de cette future ZAC, opposés à ce projet pharaonique, démesuré, nuisible : activité embranchée fer, plateformes de distribution, fret ferroviaire, en tout 80 hectares de nuisance visuelle, sonore et écologique.
L’association«  Le Collectif du Rieudas » est indépendante et a pour buts :
- de protéger les espaces naturels et les paysages de Saint-Sulpice.
- de s’opposer à un développement irréfléchi de l’urbanisation sur la commune de Saint-Sulpice ou à tout autre projet de nature à déstructurer et altérer l’espace ou à porter atteinte au bien-être des Saint-sulpiciens.
- de sensibiliser l’opinion publique de Saint-Sulpice aux problèmes d’environnement et de santé.
- de défendre l’identité culturelle des paysages ainsi que leurs intérêts économiques et sociaux.
- de lutter contre toutes les atteintes qui pourraient être portées à cet environnement et notamment, chaque fois qu’elles toucheront au caractère naturel des espaces et des paysages, ainsi qu’aux équilibres biologiques auxquels participent les espèces animales et végétales.
Elle est favorable au développement économique raisonné, créateur d'emplois et de valeurs mais en préservant la qualité de vie des Saint-sulpiciens, l'environnement ainsi que les commerces de proximité et l'activité agricole aujourd’hui menacés. Elle s’oppose vivement aux expropriations annoncées ainsi qu’à la plate forme logistique embranchée fer, incompatible avec la création d’une « Vitrine du Tarn ».
Afin de faire accepter cette ZAC par la population, nos élus (maire et adjoints de de Saint Sulpice, de Buzet) ainsi que le Président de la CCTA (Communauté des Communes du Tarn-Agout) M. Esparbié, le Président du Conseil Général du Tarn M. Carcenac, et M. Chaurro de la SEM 81, défendent maladroitement leur projet en utilisant des arguments grossiers et aguicheurs (le chomage en particulier celui des moins de 18 ans ?; des terres agricoles pauvres; la promesse de 2000 emplois hypothétiques dans 20 ans ; etc). Si l’enjeu prioritaire est l’emploi, pourquoi les zones d’activité intercommunales Cadaux/Gabor, créées en 1997 (14 ans déjà !) et situées au nord de Saint Sulpice, n’ont-elles pas attirées plus d’entreprises créatrices d’emplois ? A ce jour, 4 entreprises seulement sont implantées sur cette Z.A.E.
L’objectif réel et avoué de cette ZAC est d’attirer des entreprises et de financer, grâce aux taxes qu’elles verseront à la CCTA, le contournement de Saint-Sulpice et l'échangeur autoroutier. Le territoire devant héberger la ZAC « Les Portes du Tarn » a été déclaré ZIR (Zone d'Intérêt Régional) par le Conseil Régional de Midi-Pyrénées. Cette ZIR rentrera directement en concurrence avec non seulement d’autres zones d’activités située sur la CCTA parmi lesquelles la zone Cadaux/Gabor à Saint-Sulpice et Les Cauquillous à Lavaur, mais aussi toutes les zones prévues entre Saint-Sulpice et Montauban.
Enfin, il est important d’avoir à l’esprit que dans les différents projets de « Grand Contournement Autoroutier de Toulouse » (devant voir le jour à l’horizon 2020), le contournement pourrait raccorder les autoroutes A61, A68 à l’A62 entre Villefranche-de-Lauragais, Toulouse et Montauban. L’existence de la ZAC influencera obligatoirement le choix du tracé de cet axe autoroutier majeur sur notre territoire, au voisinage de notre agglomération, pour permettre sa connexion à la ZAC. On peut facilement imaginer l’impact d’un tel contournement sur la vie quotidienne des Saint-sulpiciens.
Nous souhaitons donc que le projet de ZAC tel qu’il nous a été présenté à deux reprises (15 Décembre 2010 à Saint-Sulpice et 4 Avril 2011 à Buzet sur Tarn) soit définitivement abandonné au profit d'activités clairement identifiées et souhaitées par les habitants de ce territoire qui doivent être concertés. A ce jour, aucun groupe de travail associant les habitants ou les associations de Saint-Sulpice n'a été constitué !!! Depuis le 15 Décembre, aucune information concernant le futur projet de la ZAC n’a été communiquée aux Saint-sulpiciens qui, dans leur grande majorité, ignorent tout du contenu et des enjeux d’un projet qu’ils n’ont pas choisis et qui bouleversera leur qualité de vie.

Francesco Autelitano
Président du « Collectif du Rieudas »


Afficher article  Les êtes vous posées ?

le lun 23 mai 2011 11:15

Liste ouverte de questions à propos des Portes du Tarn

Combien d’emplois sont espérés sur cette zone ?

A partir de quel seuil de création d’emplois, pourriez-vous parler de réussite ?

Quel type d’entreprise comptez-vous attirer sur cette zone ?

Il y a-t-il déjà des entreprises qui ont signalé leurs candidatures ? si oui, lesquelles ?

Est il prévisible que des entreprises classée Seveso s’installent sur cette zone ?

Quelle est la cadence prévue pour la plate forme de ferroutage ?

Quelle est la prévision en matière de trafic routier lié à cette plate-forme ?

Quel est le montant prévisionnel des investissements publics pour l’aménagement de cette zone ?

Quel est montage financier prévu pour financer ces investissements ?

Quelles sont les ressources envisagées pour atteindre, à terme, l’équilibre financier de ce programme d’investissements ?

Quelle est la durée prévisible du retour sur investissement ?

Quelle est la participation fiscale moyenne des habitants de la communauté de communes (hausse moyenne par foyer fiscal et par an)

Comment est envisagé l’approvisionnement en eau de cette zone ? Quel coût ? 
Quelle est la gestion des effluents qui sera mise en œuvre (effluents à caractère domestique ou industriel) ? 
A quoi sera raccordé le réseau de transports doux envisagé sur cette zone ?

Il y a-t-il un projet de restauration collective sur cette zone ?
Si oui, quel est le seuil du nombre de repas quotidiens pour atteindre un niveau d’équilibre ?

Est il prévisible d’aménager des espaces utilisables par des maraîchers ?
Est il envisageable de mobiliser des fonds publics pour créer une plateforme de transformation de produits frais destinés aux restaurations collectives du secteur ?

Quel est lien avec le SCOT ?

Pourquoi ne pas attendre la conclusion du SCOT ?




Afficher article  LES POUBELLES

le lun 18 avr 2011 21:15


Pourquoi les poubelles stationnent en permanence sur les trottoirs de notre ville 24h/24h ? Existe-t-il pas un arrêté municipal qui stipule que celles-ci ne doivent être sorties que les jours de ramassage.

Pourquoi les encombrants et les gravats qui doivent finir à la déchetterie encombrent les trottoirs durant des semaines ?

Frédéric.



Afficher article  ZAC/ZIR DE ST SULPICE/BUZET

le dim 03 avr 2011 14:22

ADIEU la tranquilité de Saint- Sulpice BONJOUR l'EM (branché) FER!/strong>

Savez- vous qu'une ZAC de 242 hectares pour commencer va être implanter a ST Sulpice devant votre porte? derrière votre jardin. c'est une réalité du Conseil Générale et de Région Midi-Pyrénées.

Une ZAC/ ZIR(zone d'aménagement concerté ou zone intérêt régionale) projeté en 2009 a 411 hectares mais encore?
Avec une activité FER, c'est quoi?

Des hangars gigantesque, des grues, des montagnes de conteneurs, des camions par milliers pour charger et décharger le fret des trains. La ligne voyageurs va supporter 175 par jours + les trains de frets jours et nuits ce qui va supposer que tous les passage a niveau vont se fermer 3 minutes toutes les 10 minutes.

ADIEU LA CAMPAGNE! FINI LA TRANQUILLITÉ!

Qui va payer? nos impôts comme a Castelnau d'Estrétefonds. (+ 71%)

Réunion d'information a l'ESPACE RIBATEL à BUZET/TARN

LE 4 Avril à 20h30

L'association du Collectif du Rieudas
 | 

Afficher article  PLU ST SULPICE 2010 (suite)

le sam 11 déc 2010 21:32

La mairie de St Sulpice nous a donné rendez-vous le 13 décembre 2010 pour écouter les promoteurs de la ZIR des Portes du Tarn.

Le Département, compte-tenu de l’importance et de l’enjeu de l’aménagement d’une zone d’activités économiques, de l’impact qu’elle aura pour le développement sur le territoire départemental, a décidé de s’investir dans une gestion de partenariat pour la réalisation du projet d’aménagement de la zone des Portes du Tarn, et de la déviation de Saint Sulpice, par la création d’un échangeur et d’un barreau routier.
 
Il a donc été décidé de mettre en place un outil de gestion adapté, en partenariat avec la Communauté de communes Tarn-Agout : le Syndicat mixte pour l’étude de l’aménagement du parc d’activités économiques « Les Portes du Tarn ».

Le siège social du Syndicat mixte est fixé à l’Hôtel du Département, Lices Pompidou à ALBI. 
Les membres adhérents sont les suivants : Le Département du Tarn, représenté par le Président du Conseil Général Thierry Carcenac . La Communauté de communes Tarn-Agout, représentée par son Président, Jacques Esparbié et comprenant entre autres les Maires des communes concernées, Saint Sulpice et Buzet sur Tarn.

Car du débat de jeudi 2 décembre 2010 il est ressorti que notre mairie aura très peu de droit de regard sur les activités qui vont se dérouler sur ces 260 hectares projetés actuellement. Nous élaborons donc un PLU avec un certain nombre de contraintes environnementales et de développement durable nécessaires et louables, mais pour la ZIR, ces dispositions ne seront pas contraignantes, nous nous satisfaisons donc de leur sagesse à respecter notre PLU!!!!

Ne pas pouvoir être partie prenante dans ce qui va se produire, se vendre sur cette zone impacte toutes nos bonnes résolutions du PLU que vous nous avez présenté.

Si notre pays comme nous le désirons tous, retrouve une croissance au-delà de 3 % la pression démographique de Midi-Pyrénées et de sa Métropole Toulousaine, va être considérable.

Cette zone industrielle, vu son importance et ses possibilités d'expansion va obligatoirement exercer une pression sur notre municipalité : combien de salariés vont travailler dans cette zone, combien de créateurs de richesse vont vouloir s'implanter sur cette ZIR, s' il y a des limitations pour construire des logements dans la commune ?

Pourquoi dépenser tant d'argent public pour faire un PLU dont un plan de circulation, si une voie de chemin de fer n'est pas franchissable en NORD /SUD alors que celle -ci est en pleine rénovation avec un financement public 100% Régional pour le plus grand bien de la métropole Toulousaine ?
Ces passages doivent être pris en charge par la SNCF et toute la collectivité territoriale .



Afficher article  Les 6 pièces majeures qui prévaut a un PLU:

mar 2010 17:08


Le rapport de présentation, qui expose le diagnostic établi au regard des prévisions économiques et démographiques, l’analyse de l’état initial de l’environnement et les dispositions prises pour mettre en place les objectifs du P.A.D.D.

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.), qui définit les orientations d’urbanisme et d’aménagement retenues par la Commune dans le respect du principe de développement durable.

Les orientations d’aménagement cohérentes avec le P.A.D.D. qui prévoient les actions et opérations d’aménagement à mettre en œuvre.

Qui établit le règlement et qui définit ce que chacun peut ou ne peut pas réaliser sur un terrain en fonction de la zone dans laquelle il est situé : ZIR des Portes du Tarn.

Le zonage, qui délimite les zones urbaines, à urbaniser, naturelles et agricoles.

Les annexes, qui comprennent les éléments d’informations divers comme les servitudes d’utilité publique, la description du réseau d’assainissement…

Le PLU précise le droit des sols, c’est-à-dire, les règles définissant ce que chaque propriétaire peut construire sur son terrain (construction admise, hauteur, position par rapport aux voies, aux voisins,…) et sert ainsi de référence à l’instruction des demandes de permis de construire, certificat d’urbanisme…
 
Orientation d'un P.A.D.D. :

1- Développer et préserver la Ville de Saint-Sulpice de maniéré équilibrée et cohérente
Affirmer un projet urbain cohérent et mesuré
Favoriser la mixité sociale et la diversité de l’habitat
Requalifier les entrées de ville et les abords du contournement
Renforcer ou créer de nouveaux noyaux d’équipements publics

2 - Contribuer au développement de l’économie
Assurer le maintien et le développement des secteurs d’activités existants et développer un nouveau pôle à proximité de l’A 68.
Tout en voulant limiter notre expansion démographique à 4000 habitants, ce qui va limiter la création d'emplois aux 1333 salariés de se loger à St Sulpice.
Maintenir et préserver l’activité agricole
Créer une aire d’hébergement de tourisme et de loisirs à la Plaine

3 - Mettre en valeur un cadre de vie de qualité
Développer une trame verte structurante
Développer la qualité environnementale
Sauvegarder les éléments remarquables du paysage
Prévenir les risques et les nuisances.
Quelle garantie pour les lotissements « Al Rieu et des Rudelles ?»

4 - Gérer les déplacements, la circulation et améliorer le stationnement
Maîtriser les flux automobiles et agir sur la circulation
La sortie 5 de l'A68 va alimenter la ZAC du Rivalet, qui va empêcher les poids lourds d'en sortir par l'impasse du Rivalet vers le centre ville ?.
Encourager et agir sur les modes de déplacements doux
Comment se déplacer du nord au sud de la commune qui concentre toute notre Zone commerciale et qu'une voie ferrée rend infranchissable ?
Comment connecter entr'eux tous les lotissements « culs de sac » et toutes les impasses EXISTANTS ?
Mettre en place une politique de stationnement.
En exigeant de nos commerçants et de leur personnel qu'ils réservent le stationnement face à leur boutique à leurs clients.

GPB


Afficher article  PLU de St SULPICE 2010

le mer 01 déc 2010 17:34


Cette équipe municipale nous présente un PLU en gestation depuis 2005, il a été à plusieurs reprises refusé par nos administrations de tutelle ( pour non conformité avec les textes en vigueur) . Nous nous étions pourtant entourés d'un Bureau d'études spécialisées et sûrement de juristes dont nous avons tous collectivement assumé les factures (combien nous a coûté ces malfaçons et avez vous demandé des comptes à ces cabinets, ou au moins des compensations financières ?).

Pourquoi ce PLU est il si difficile à réaliser ?

Serions nous handicapés par l'EXISTANT ?

EXISTANT rendrait particulièrement difficile et onéreux l'application des directives et des règles exigibles pour qu'un PLU soit approuvé en 2010.

EXISTANT est le résultat de votre gestion depuis 18 ans.

EXISTANT a fait la fortune en dormant de nombreux St sulpiciens de gauche comme de droite (Le prix du foncier constructible est passé de 5€ à 120€ du m2 aujourd'hui et ce qui a généré 30 millions d'€uros de plus- valus ou de bénéfices aux propriétaires , lotisseurs et constructeurs).

Comment avez vous pu aliéner des chemins municipaux « inaliénables » avec la complicité de Notaires, sans que nos autorités de tutelle ne mettent le hola ?

La présentation de ce nouveau PLU sur papier glacé est louable et sérieux, mais depuis 18 ans vous nous avez habitués à ne jamais respecter vos écrits.

Le primordial est bien entendu occulté : comment organiser la circulation des piétons, des cyclistes et des voitures entre le NORD ET SUD de notre village coupé par la ligne du chemin de fer.

Le doublement de cette ligne SNCF largement financée par des fonds de la collectivité régionale devrait intégrer plusieurs franchissements , ils brillent tous par leur absence.

Un passage pour véhicule est pourtant possible entre ALDI et AFFELEC vers Molétrincade ( les terrains nous appartiennent)

Un passage piéton et cycliste souterrain peut être rétabli à la place du chemin communal du Courrnissou que vous avez aliéné pour accéder àl'avenue des TERRES NOIRES.

Le même passage doit exister pour alimenter le centre commerciale des Portes du Tarn.

Il est inutile de faire croire que la circulation des poids lourds va être fortement réduite par la création de Sortie 5 alors qu'une étude que nous avons financée, nous a révélé que 85% de cette circulation était surtout locale et générée par notre propre activité économique locale.

Passer de 8000 habitants à 14000 va donc provoquer la construction de 2000 logements et les infrastructures routières et les, services qui les accompagnent obligatoirement, (ce qui va générer 200000 passages de poids lourds au minimum).


Votre projet de la ZAC Coeur de ville qui était la « cerise sur le gâteau » de votre campagne municipale est fortement compromis dans ses perspectives de réaliser une affaire immobilière juteuse.
Ce COEUR DE VILLE peut devenir un joyau collectif pour notre ville, si on abandonne le coté « juteux » du projet.

Pourquoi ne pas concevoir un marché couvert, un théâtre, des commerces de proximité dans un cadre de type bastide autour d'une place de village.

Le projet deviendrait un domaine collectif qui autoriserait l'état et toutes les collectivités territoriales à nous financer la dé-pollution du site.