dimanche 27 mai 2012

Arguments développés contre la ZAC


dans le débat avec EELV hier.

La ZAC ne créera que des emplois « de merde » ( grandes distributions, stockage, CHR confirmé par la SEM81)?

Décidement nos politiques et nos entrepreneurs ne sont porteurs que de projets de « merde » uniquement pour le plaisir , ou sont les projets industriels d'avenir , créateurs de richesse et d'EMPLOIS ?

Vu les résultats de notre EN il va bien falloir trouver des emplois pour occuper les ratés du systême.

Et toute production nécessite des lieux de stockage et de distribution pour fonctionner...

Une zone commerciale qui va éliminer les derniers commerçants.

Les derniers commerçants dynamiques font la queue pour intégrer une galerie marchande ou l'on fait ses courses à l'abri et avec un gage de choix et de prix variés.

Le contexte de crise que nous subissons n'est pas propice à ce que les enseignes investissent.

Si les municipalités pré-hamptent des baux pour l'implantation de commerce de proximité, peut être que les grandes enseignes pourraient s'intaller des petites surfaces au cœur de nos villages.

Le principale contrainte d'un commerçant indépendant c'est de trouver un fournisseur, il n'y en a plus.( grossistes).

Elle va détruire des surfaces Agicoles particulièrement productives.

Qui ne produisent que des céréales, du maïs, du soja, de sorgho, bien de chez nous...

Comment esperer garder à l'abri de l'industrie 411h plats entre une autoroute et une voie ferree à 35 km de la mégapole Toulousaine ?

Comment prévoir et espérer une re-industrialisation de notre pays sans lui réserver les surfaces néccessaires à leur créations et expansion.

L'embranché fer est une source de nuisance épouvantable( c'est un cheminot qui le confirme) ?

Ce n'est pas vrai lorsque les roulants sont de bons professionnels, mais compte tenu que Midi-Pyrenées a 55 embranchés fer sous utilisés ou à l'abandon ( En Jacca) cet investissement de 3.5 millions € est inutile.

Pour le moment le commisaire enquêteur sur PLU de St Sulpice a fait geler le projet de la ZAC.

C'est une bonne chose pour tout le monde :

1/ la Sortie N° 5 de la A 68 n'est d'aucune utilité pour St Sulpice, puisqu'une étude réalisée par la mairie nous a démontré que 80% du trafic poids lourds qui circulait dans notre commune était généré par notre propre activité.

2 / Ca gèle les terrains, ça constitue donc une réservé foncière pour des jours meilleurs, mais pas trop, les chômeurs et leurs proches sont impatients !

3/ La réforme territoriale de Sarkosy va être abrogée et une autre plus ambitieuse et démocratique va voir le jour pour 2014 . Les nouvelles assemblées territoriales devront donc remettre cet investissement sur le tapis.

Gilles BERTIN

vendredi 25 mai 2012

ANTENNE RELAIS TELEPHONIQUE


Le danger des ondes en question ?

Sur la carte du département publiée sur le site internet de l'agence nationale des fréquences (www.anfr.fr), des dizaines de petits points bleus parsèment les villes et la campagne tarnaise. Ils représentent les lieux d'implantation des stations de radiotéléphonie. Installées sur des bâtiments privés ou publics, au sommet d'un pylône comme a St Sulpice qui peut atteindre parfois 30 m de hauteur, elles permettent notamment à tout un chacun de pouvoir utiliser son précieux portable à peu prêt partout. Le progrès est passé par là.

Risques sanitaires

Mais des citoyens veulent aussi alerter sur le revers de la médaille et le risque sanitaire engendré par les ondes électromagnétiques générées par ces antennes.
Les Citoyens de St Sulpice ne semble pas effrayés par ce risque... l'antenne est  pourtant édifier sur un terrain municipale.
Au plan national comme international, il y a querelle d'expert sur la dangerosité de ces antennes. 
Au sein du collectif 81 Antennes Relais, on veut jouer les donneurs d'alertes pour une prise en compte de cette éventuelle dangerosité au nom du principe de précaution.
Un peu partout, des citoyens s'interrogent et font appel au collectif. 
C'est le cas à Dourgne, à Castres, Carmaux ou Sainte-Croix. À Albi, un copropriétaire aimerait faire intervenir le collectif avant que la copropriété n'accepte l'installation d'une antenne sur le toit de l'immeuble. Samedi, ils organisent une rencontre en présence de Marc Cendrier, membre fondateur de l'association Robin des Toits. 

Une réunion de travail est prévue le matin à Castres. Ensuite, le collectif et Marc Cendrier se rendront à Rivières pour un débat public à 16 heures à la mairie. La municipalité de ce petit village, près de Gaillac a tenté de faire de la résistance face au projet d'installation par l'opérateur SFR d'une antenne de 30 m de haut. Attendue depuis un an, elle n'est pas encore réalisée. 
Mais Christophe Herrin, le maire, ne se fait guère d'illusion. Son action devant le tribunal administratif s'est soldée par un échec. Comme Brens et Briatexte par le passé. Il n'est pas opposé à l'implantation mais Christophe Herrin estime que le maire doit pouvoir intervenir sur le lieu d'implantation.
« Depuis la décision du conseil d'État en 2011, nous n'avons plus aucun pouvoir si l'opérateur s'implante sur un terrain privé. Je suis pour l'utilisation de ces moyens de communication moderne mais que cela se fasse en concertation. »

Baisser le seuil d'intensité

La commune a voté une motion de principe pour abaisser le seuil d'intensité de ces antennes à 0,6V/m. Brens, la commune voisine en a fait de même. À Montans, les élus en discutent tout en sachant que cette motion n'a aucune valeur juridique. « Le seuil de 0,6V/m est une valeur limite fixée par de nombreux scientifiques indépendants, indique Gilbert Barthe et Daniel Giessner du collectif. Mais en France la limite est à 61V/m. »
L'Indigné

mercredi 23 mai 2012

Section PS de St SULPICE

LÉGISLATIVES 2012 
3° circonscription du Tarn


La campagne pour les élections législatives a démarré officiellement le 21 Mai 2012, certains d'entre vous nous ont déjà fait part de leur étonnement après avoir vu des documents de campagne du candidat Didier HOULES élu territoriale délégué Fédéral  PS. portant les mention"socialiste" et " Avec F Hollande" créer une confusion et entretient une ambiguïté avec la candidature officiel du PS.

Sans aucun esprit polémique,et en respectant le droit de chacun de mener sa campagne comme il l'entend, nous nous garderons de TOUT JUGEMENT DE VALEUR et RAPPELLERONS.


FRANÇOIS HOLLANDE , LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE  
ET  LE PARTI SOCIALISTE  
NE SOUTIENNE QUE

LINDA GOURJADE


Didier HOULES et tous ceux qui le soutiennent sont donc mis hors du PARTI SOCIALISTE...

lundi 14 mai 2012

ZAC "Les Portes du Tarn" suite


Le Collectif du Rieudas est favorable à un développement économique raisonné

Créateur d'emploi et de ressources mais en préservant la qualité de vie des Saint-Sulpiciens, l'environnement ainsi que les commerces de proximité et l'activité agricole.

Mais ils nous développent des arguments contre la « ZAC des Portes du Tarn » pour que cela se passe ailleurs que devant leurs portes :

-la suppression massive de terres agricoles (198 ha), un élément « en contradiction avec les recommandations du Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui a pour objectif notamment de maintenir et préserver l’activité agricole»

Tous est question de PRIX à l'hectare et cette objection pertinente s'envolera, comme pour toutes les terres agricoles autour des villes depuis 30 ans …

  • Des zones économiques insuffisamment exploitées : « une situation pléthorique de zones économiques sur la commune actuellement insuffisamment exploitées. C’est le cas notamment de la ZAC Les Cadaux et les terres Noires, qu’il y aurait lieu de développer en priorité ».
C'est faux : les surfaces disponibles ne sont pas à la hauteur des besoins d'expansion de nos PME Toulousaines, ou ne sont pas disponibles ou sont des réserves foncières d'industriels.
  • Des conséquences néfastes sur l’activité et l’emploi : « l’étude du projet de cette ZAC n’a pas analysé de manière circonstanciée les avantages et les inconvénients d’un tel projet qui, inévitablement entraînerait corrélativement la destruction de richesse et d’emplois… ».
C'est le contraire qui va se produire : par manque de surface pour que les PME se dévellopent. Les PME vont se délocaliser ailleurs ce qui provoquera des déménagements de salariés et la non réduction de notre taux de chômage.
  • Un montage financier opaque et hasardeux : « cette étude se révèle parcellaire, insuffisante, et semble être hazardeuse sur le plan financier ». Alors que le coût initial du projet ZAC de 256 ha était estimé à environ 70 millions d’euros (La Dépêche du 11 février 2012), les porteurs du projet le chiffrent aujourd’hui aux alentours de 87 millions d’euros. Le budget global a donc progressé de 17 millions d’euros (+ 24%) sur 30 ans au lieu de 70 initialement alors qu’en taille, la surface ZAC est passée de 256 à 198 ha (-23%).
Vu les arguments que vous développez, il n'y plus aucune crainte à avoir, ils n'auront jamais les crédits, dormez tranquilles !
  • -Des conséquences néfastes sur l’environnement, le cadre de vie, la sécurité : « une pétition de 383 personnes résidant sur ce secteur a été jointe au registre d’enquête. Les intéressés redoutent la dégradation du patrimoine paysager et que leur qualité de vie soit irrémédiablement compromise ». A noter qu’une station d’épuration spécifique à la ZAC d’une capacité de 3500 EH (équivalent habitants) est prévue à termes en rive de la Mouline d’Azas, au milieu des habitations du chemin du Thouron !
Tout ce charabia relève du syndrome du «  JAMAIS DANS MON JARDIN »Vous ne vous posez jamais la question sur votre propre impact environnemental, celui de votre emploi, de votre niveau de vie et de vos besoins ….de nantis !

On ne calcule que la perte de la plus valu de son bien immobilier, c'est la seule chose qui compte.

Par contre des conséquences néfastes sur le cadre de vie, la sécurité impactent directement deux lotissements de ST SULPICE , Al Riou et les Rudelles :une aberration paysagère et ou la qualité de vie était déjà irrémédiablement compromise dès l'origine du projet par la municipalité lors de son implantation à 100 métres de la sortie de l'échangeur N° 5 de A68 programmé depuis 12 ans et qui va desservir la ZAC.

mercredi 9 mai 2012

L'Assainissement contrôle des consommations et ses coûts .




Pressé par le temps, le conseil municipal du 9 Mai 2012 a approuvé le choix du délégataire de la collecte et du traitement de nos eaux usées : la Lyonnaise des Eaux à la majorité moins une abstention.

A aucun moment il n'a été question des nombreuses FOSSES SEPTIQUES toujours en fonctionnement qui perturbent le bon fonctionnement de la station d'épuration, alors qu'elles ne devraient plus exister depuis 1992.

Personne n'a soulevé l'utilisation d'eau des PUITS, ou des eaux de pluie dans de nombreuses maisons de St Sulpice.
Le délégataire est donc dans l'impossibilité de faire payer la taxe d'assainissement puisqu'il n'a aucun moyen de connaître leur consommation exacte.

Les installations de récupérateur d'eau de pluie dans les habitations BBC vont devenir la norme.
Comment va-t-on les assujettir à la taxe d'assainissement ?

SOS ST SULPICE

lundi 7 mai 2012

L'ARCONNERIE

Le Hall C de L'Arconnerie a brûlé cette nuit.

Ce bâtiment industriel du 19ème siècle un fleuron de charpenterie en bois, en cour de classement aux monuments historiques. 

Cette friche industriel était inconstructible, pour cause de pollution des sols.La SOCOTEC avait estimé sa dépolution a 700 000 € .

La futur ZAC du "Cœur de ville" Un projet immobilier très cher a Mr SOULET est-il facilité?

A QUI PROFITE LE CRIME????

SOS ST SULPICE