dimanche 25 novembre 2012

600000 femmes ont été victimes de violences


au sein de leur couple en France

Combien de femmes, ici à St Sulpice subissent ou ont subi de telles violences ?
Combien de violents ont été sanctionnés?
Combien de témoins de ses violences se taisent ?

Une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint en France.
Seule une femme maltraitée sur dix porte plainte.

samedi 24 novembre 2012

Les tracas de M ESPARBIE

-->
Notre conseiller municipal, Président de notre Communauté de Communes TARN/AGOUT, Président de société, Administrateur d'organismes divers et variés.

Est scandalisé de trouver au centre de tri des ordures ménagères des couches fourrées de caca.

Je propose donc à quelques mères de famille de rencontrer avec prudence ce monsieur afin de lui faire une démonstration de changer un nourrisson équipé de couche à usage unique.

Les couches d'incontinence pour adulte finissent bien aussi aux ordures?

mardi 20 novembre 2012

PS du Tarn

-->
BRAVO a Samuel CEBE

qui redevient

le N° 1 du PS du Tarn


Pourquoi les résultat du 15 novembre 2012 du gagnant ne sont pas publié sur le blog.

Que doit-on penser des 1279 inscrits, si on enlève les élus, combien sommes nous?

Alors que 72 627 tarnais avaient votés pour François HOLLANDE.


Le Camarade Samuel nous promet:

Je ne serai pas le 1er Fédéral d'un clan.

Je serai le 1er Fédéral qui rassemblera toutes les énergies, tous les talents Socialistes du Tarn .

Je serai un 1er Fédéral qui ouvrira les portes du Parti Socialiste.

Je veux être le 1er Fédéral qui (dira) «exigera» des élu-e-s tarnais: «de venir débattre des projets avec les militant-e-s régulièrement.

mercredi 14 novembre 2012

RSA

-->
50% à 68% des ayant droits du RSA fin 2011 ne l'avaient pas réclamé

Certaines personnes, notamment les plus jeunes, ont , car les systèmes se complexifient et aux graves lacunes en psychologie et en dextérité des services sociaux Départementaux .
On a observé un renoncement à certaines prestations par la crainte d'être stigmatisées par les prestataires de santé ou accusées de profiter du système par leurs proches .

Soit plus de 5 milliards d’euros d’allocations économisées» et de la perte l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) par un taux de non-recours de 70%. En ajoutant à ces prestations non versées celles de la Couverture maladie universelle, on dépasse le milliard d’euros. On retrouve également des taux élevés pour les tarifs sociaux de l'électricité, du gaz, des transports, les allocations chômage...

Alors que c’est sur la fraude, phénomène condamnable mais marginal, que se concentre le discours politique réactionnaire, stigmatisant toutes les personnes en situation de précarité et pouvant légitimement prétendre à des prestations sociales. 
 
Le député Dominique Tian a chiffré à 4 milliards d’euros le préjudice causé par les fraudes aux prestations sociales. On peut rapporter ce montant aux 16 milliards attribuables aux fraudes aux cotisations, dues aux employeurs, ou encore aux 25 milliards de l'évasion fiscale. Quant au non-recours, il est estimé à 5,3 milliards pour le RSA, ou encore à 4,7 milliards pour les prestations familiales et de logement.

Ce discours Capitalo-Libéral Débridé dénonce de «mauvais pauvres», et assimile ces dispositifs à de l’assistanat prolongé. L’idée sous-tendue est que le système social est «fraudogène» par essence, et qu’il faut en supprimer de larges pans.

Les non-dépenses liées au non-recours peuvent être vues comme des économies, mais ce serait oublier le surcoût qu’elles induisent à terme pour la collectivité. Car les dommages sanitaires et sociaux qu’ils provoquent reviennent ensuite peser sur le système social. Finalement, le non-recours est destructeur de richesse.

Combien de St Sulpiciens sont dans ce cas de figure ?


vendredi 9 novembre 2012

Liaison Castres-Toulouse



Les projets non financés par le gouvernement précédent représentaient 245 milliards d'euros, alors qu’aujourd’hui les dépenses de l’Etat pour les infrastructures de transport sont de l’ordre de 2 Mds € par an. 
La décision de l'ancien gouvernement n'est donc plus soutenable financièrement pour l'Etat et les collectivités territoriales en ses temps de restrictions budgétaires généralisées.
Le Ministre des Transports a mis en place une Commission chargée d’étudier les dossiers non financés. Elle rendra ses conclusions d’ici 6 mois afin d’établir un nouveau Schéma National des Infrastructures de Transport.
Aujourd’hui, plaider pour un désenclavement rapide du Sud du Tarn, c’est regarder la réalité en face et se concentrer sur ce qui est réalisable. 
La poursuite de la liaison gratuite, telle qu'elle a été engagée par la réalisation des déviations de Soual et de Puylaurens est la solution la moins onéreuse, la plus réaliste, et correspondant le mieux aux besoins de nos territoires.