mercredi 30 janvier 2013

DE G BERTIN a M P BALLAND


La mairie de Toulouse rachète des commerces

 

La Ville va racheter des commerces dans trois quartiers en mutation : Arnaud-Bernard, rue Pargaminières/Romiguières et rue Bayard/Belfort. 
Une stratégie pour soutenir la diversité et la qualité de l'offre commerciale.
«Il s'agit de rééquilibrer et de qualifier l'offre commerciale dans ces quartiers. 
Nous considérons qu'il s'agit d'une mission d'intérêt général», précise Isabelle Hardy, adjointe chargée du commerce.
«C'est un montage auquel nous travaillons depuis un moment. 

Là il s'agit surtout de maîtriser la surenchère sur les baux qui risquent d'augmenter grâce à l'embellissement de la rue, et de maintenir une diversité de l'offre. 

«Nous pouvons faire jouer notre droit de préemption s'il y a transaction sur les murs» annonce Isabelle Hardy. Rue Bayard . 

«Pour le moment on observe ce qu'il se passe dans ce quartier de la gare» dit l'élue. 
L'initiative de la mairie ne choque pas les commerçants au contraire. «Bonne initiative.

La mairie aura les moyens de négocier avec des enseignes nationales et de favoriser des commerces qui apporteront un vrai service aux habitants».
D'après un texte de Sylvie Roux

samedi 26 janvier 2013

Qui était le maître d’œuvre ?



Le gymnase Joël Braconnier pose problème, 
il y a eu des traçages de lignes en relief qu'il faut refaire et, plus grave, une partie du sol se désagrège à certains endroits, sans doute un mauvais délai de mise en œuvre du béton. 
La municipalité est dans l'obligation de faire jouer la garantie décennale. 

Qui a réceptionné les travaux ?

Le conseil municipal du lundi 21 janvier.



Enfin on parle de la création d'un pont franchissant la voie ferrée.



Mais ou ?

Au niveau de Aldi ou dans la Zac des Portes du Tarn ?

mardi 22 janvier 2013

L'école le triomphe du corporatisme


POUR LE PETIT CONFORT DES PERSONNELS



C’est une «reforme précipitée» affirme Jérôme Lambert, le secrétaire départemental du SNUipp-FSU qui dénonce un simple «ravalement de façade», ne présentant «aucun avantage pour les élèves» alors que le gouvernement et le maire de Paris avaient «vendu un véritable changement pour l'école». Les syndicats dénoncent le manque d’organisation si la réforme se met en place dès la rentrée prochaine.

«Il n’y aura pas plus d’animateurs formés en septembre qu’aujourd’hui et ce sera la même chose pour l’accueil périscolaire», assure Jérôme Lambert.
«On risque de mettre des animateurs mal formés pour s’occuper des enfants. Ou alors les enfants joueront dans les cours et ne participeront pas aux ateliers, soit par manque cruel d’animateurs formés, soit par manque de locaux adaptés».

C'EST FAUX 80% L' ANIMATION ET L'ACCEUIL PERISCOLARE SONT REALISÉ PAR DES VACATAIRES EN CDD( a temps partiel) REMUNÉREE PAR DES ASSOCIATIONS( dont les présidents sont souvent un élu) LARGEMENT SUBVENTIONNÉE PAR LES COLLECTIVITÉS LOCALES.

Ils sont tous disponibles pour faire des heures en plus, mais sa augmente le budget de 5%.



vendredi 18 janvier 2013

Impayés de la cantine suite)


l'émoi tardif et scandaleux des élus d'opposition.



Un couple s'est retrouvé face aux policiers municipaux ce week-end pour un impayé de cantine de 50€.
 
 Le groupe Saint-Sulpice Autrement, qui est l'opposition de gauche (Front de Gauche) au sein du Conseil Municipal de la ville. Michel Marquès trouve scandaleux que l'on puisse envoyer la Police Municipale pour un impayé de 50 euros. Il y a d'autres façons dans la médiation. 

Mais Michel MARQUES nous apprend qu'ils ont l'an passé voté contre le nouveau règlement intérieur qui prévoit d'exclure les enfants dont les parents ont des factures impayées.

A Saint-Sulpice, la majorité municipale a osé VOTER en 2012 dans son règlement intérieur (d'exclure) de pouvoir priver des enfants de repas et de garderie, sans que cela ne soulève aucune indignation de l’opposition de gauche !

PS du Tarn

-->
Le feuilleton des deux sections PS de Lavaur(Tarn) continue !


Pierre BANGI vous indiquiez que la section PS de Lavaur avait pour point de mire les municipales. 

Alors que la section PS du Vaurais (Lavaur) et son secretaire Christian Cayla s'est déclaré candidat à la mairie de Lavaur. 
Un rapprochement entre les deux sections du PS serait-elle envisageable ?
Où en sont aujourd'hui vos réflexions ?

Le bon sens voudrait que nous avancions conjointement sur le fond et la stratégie, les aventures individuelles sont toujours vouées à l’échec

Cela fait 10 ans que cette guéguerre perdure au grand désespoir des militants PS qui n'y comprennent plus rien et ou trois secrétaires de fédération du Tarn et un médiateur national ont échoué .

Allons nous revivre le même scénario que pour les législatives , avec deux listes PS se faisant concurrence sur Lavaur et St Sulpice ?

Une élection et une campagne électorale, c'est une alchimie qui doit mêler des réflexions, des compétences, des personnalités et qui doit être en mesure de générer une dynamique de victoire.


mardi 15 janvier 2013

St Sulpice en Une


Notre police municipale fait office d'agent de recouvrement de créances pour les mauvais payeurs de la CANTINE, par instruction du Maire...

Des adjoints de cette majorité municipale se disent de gauche ?

jeudi 10 janvier 2013

Exigeons l'obligation de résultat en PRIMAIRE

On le sait...

les études internationales l’attestent,


les petits Français rencontrent de plus en plus de difficultés dans leur apprentissage à l'école. «La France est, parmi les pays développés, celui dont les élèves en difficulté sont les plus nombreux.


Avec 40 millions d'heures de cours particuliers chaque année,
les Français aisés sont les plus gros consommateurs de cours .


A qui la faute de cet état de fait ?
Qui préconise des soutiens scolaires ?

ON est donc incapable de transmettre les apprentissages à nos enfants :

Sont-ils incompétents ?
Sont-ils mal encadrés ?
Sont-ils sous évalués ?

Quelle est la société privée qui perdurerait dans ses erreurs sans faire faillite ?

vendredi 4 janvier 2013

Le goujat de la St Sylvestre


La St Sylvestre enfermé dans un magasin, elle ne s'est même pas servi d'un gateaux ou d'une boisson !!!!

L'alarme se déclenche mais personne ne vient.

 "Je me suis promenée dans tous les rayons. (...) J'ai voyagé au cours de la nuit. Je regardais les produits pour voir ce que je pourrais acheter quand je serais dehors". 
 
Elle finit par se rendre dans les bureaux de la direction où elle trouve des téléphones. 

"Je me suis permis de téléphoner mais ça ne répondait pas. Le directeur m'a dit qu'il fallait un code pour pouvoir appeler à l'extérieur du magasin". 

Alerté par plusieurs déclenchement de l'alarme, le directeur pas très inquiet se rendra enfin dans son magasin le lendemain dans la mâtiné, « malgré le jour férié » et la retrouvera derrière la grille.

Il a d'abord pris peur, "Il a reculé et la première réaction du goujat a été s’inquiéter de savoir si je n'avais rien pris dans le magasin, si je n'avais rien dans les poches.

En plaisantant, je lui ai dit que je voulais faire un hold-up mais que j'avais tout raté."