dimanche 29 septembre 2013

Ces salariés qu'on empêche de travailler




Je suis scandalisé

pourquoi tous les commerces indépendants

de mon village sont fermés

le LUNDI ?

jeudi 26 septembre 2013

Fini notre cinema!!!


Notre Cinema le SEJEFY'S c'est fini




La SARL est clôturé par manque d'actif par le Tribunal de Commerce de Castre en date de 20 septembre 2013 .

jeudi 19 septembre 2013

Depenses d'Etat


Egenie avec l'aide de l’État s'offre des bureaux à St Sulpice ?




Mardi 17 Septembre , à la Communauté de Communes Tarn Agout (CCTA), la société Egenie, spécialisée dans les travaux et maintenance ferroviaires, a dévoilé les nouveaux locaux de son siège social, dans la zone d’intérêt Régional «Les Cadaux» à St Sulpice. Henri-Michel Comet préfet de la région, Josiane Chevalier, préfète du Tarn, Jean-Yves Chiaro sous préfet, Thierry Carcenac président du conseil général, Jacques Esparbié président de la Communauté de Communes Tarn Agout et Bernard Soulet maire de St Sulpice participaient à cette rencontre.



«En 2012, face à l’accroissement de son activité, la société Egenie a décidé de déménager son siège social. L’objectif était de regrouper toute la partie administrative et études techniques de l’entreprise dans un même bâtiment, plus fonctionnel et mieux adapté, qui puisse répondre aux nouveaux besoins de la société» , explique Thierry Baudot, président de la société.



«La SEM 81 est intervenue en qualité de promoteur, et maître d’ouvrage de la construction des nouveaux locaux de la société.
À ce titre, elle a accompagné la société tout au long de son projet de construction, de la recherche de subventions jusqu’à la livraison des bâtiments clé en main, en avril 2013, après 8 mois de travaux», indique Nicolas Bischoff, responsable pôle construction à la SEM 81.
L’opération a été réalisée pour un montant de 945 287 € HT et a été accompagnée par la région Midi-Pyrénées et le département du Tarn à hauteur de 189 056 €.
Pour le Préfet de Région, l’aide de l’État se justifie pleinement : «Egenie est un opérateur de proximité avec une expérience et un potentiel important aux acteurs pour la sécurisation des chantiers ferroviaires».

Le bâtiment dispose d’une superficie de 540 m2 sur 2 niveaux.
«Son emplacement en bordure de l’A68, proche de l’échangeur de Gabor, favorise l’accessibilité, la notoriété et l’image de notre entreprise», précise Michel Colombier, directeur d’Egenie.
Richard Bornia


SEM81 : vérifier l’actionnariat de cette société d’économie mixte http://www.sem81.com/
Encore une pauvre entreprise privée, qui a besoin de la puissance publique et de tout le gratin Socialiste du Tarn pour survivre ?
Qu'en pensent la CGT et Sud-Rail ?

Un indigné

mercredi 18 septembre 2013

L'ECHEC SCOLAIRE ?


15% d'une classe d'âge sort du système scolaire sans aucun diplôme?




Il y a urgence à diagnostiquer la phobie scolaire


Près de 20% des enfants présentent des troubles scolaires.
 
Souvent méconnues, les causes sont multiples.
Cela concernerait 5 à 6 % des enfants, soit 1 enfant par classe.
Ces troubles sont sources de difficultés de communication, d’intégration scolaire et sociale.
Une répercussion sur le vécu individuel de l’enfant.
Cela nécessite une approche diagnostique et une prise en charge pluridisciplinaire coordonnées». Les pédiatres, praticiens hospitaliers et médecins coordinateurs sont convaincus que la prise en charge précoce par des rééducations, un accompagnement des parents et des adaptations pédagogiques donneraient aux enfants concernés la possibilité de mieux vivre leur handicap et ainsi de suivre une scolarité normale et de se structurer avec ce handicap.
Le projet régional de soins a retenu comme objectif l’optimisation du diagnostic et a proposé que soit créée une structure de diagnostic dans chaque pôle de la région Midi-Pyrénées.
(CCTA : centre de compétence pour les troubles de l’apprentissage).
Tout enfant âgé de 3 à 6 ans, exclusivement sur indication médicale, peut être inscrit au CCTA pour l’ouverture d’un dossier.
Le médecin coordinateur décide alors de l’orientation à donner en estimant, si nécessaire, les examens complémentaires avec les divers avis dont celui de l’enseignant spécialisé pour les prises d’informations utiles avec le milieu scolaire.
L’enfant est reçu en hôpital de jour afin de passer deux bilans avec les professionnels des disciplines sollicitées.
Les documents sont transmis à la famille et au médecin de famille par le CCTA qui a pour vocation de communiquer le plus efficacement possible sur les suivis et les adaptations utiles au projet de vie de l’enfant.
Espérons que cette initiative sera plus performante que les vieux Centres de Guidance qui ne savaient que culpabiliser des parents désemparés.



« Près de 20% des enfants présentent des troubles scolaires ».
Et nous avons 15% d'une classe d'âge qui sort du système scolaire sans aucun diplôme !






lundi 9 septembre 2013

ZAC des Portes du Tarn






Mail à M Chorro contact@spla81.fr



Nous sommes le 9 Septembre 2013 de voie du chemin de fer est interrompu depuis le 2 septembre, aucune activité d'aucune sorte n'est visible à l'emplacement du pont routier que vous avez promis à tous les St Sulpiciens lors de vos journées de présentation du projet définitif?


Sur le chantier la construction de ce pont n'est absolument pas au programme?


M Chorro nous attendons des actes.

La Réponse de M Chorro:


Monsieur bonjour,

Comme suite à votre message du 9 septembre à 15h37, dont je vous remercie,
je peux vous préciser les éléments suivants :
·        L’interruption de la circulation des trains correspond à la phase finale des travaux de doublement de la voie ferrée entre Toulouse et Saint Sulpice. Ils doivent se terminer en décembre 2013 ;
·        Le pont routier intégré dans notre projet des Portes du Tarn ne sera initié, qu’une fois les démarches administratives et de concertation réalisées (enquête publique en octobre et novembre 2013, arrêtés préfectoraux en décembre 2013/janvier 2014 ;
·        Les journées de présentation, servent à donner de l’information au public, sur le contenu du programme d’aménagement du parc d’activités des Portes du Tarn. Je vous confirme que le pont sur la voie ferrée, permettant de faire passer la route qui va relier l’échangeur n°5 au rond-point de Buzet, est bien prévu et sera réalisé.
·        Concernant « les actes », je vous confirme que dès l’obtention des autorisations et des conditions réglementaires nécessaire, nous démarrerons la première tranche de travaux, à priori dès le début de l’année 2014.

Vous remerciant de l’intérêt que vous portez à notre projet de développement du territoire,
J’espère que vous pourrez vous rendre auprès des commissaires enquêteurs, pendant l’enquête publique, afin de défendre ce projet que, me semble-t-il, vous attendez avec impatience.
Espérant avoir répondu à vos questions, restant à votre disposition,
Salutations respectueuses,



Ce message et toutes les pieces jointes (ci-apres le "message") sont etablis a l'intention exclusive de ses destinataires.
Si vous recevez ce message par erreur, merci de le detruire et d'en avertir immediatement l'expediteur par e-mail.
Toute utilisation de ce message non conforme a sa destination, toute diffusion ou toute publication, totale ou partielle, est interdite, sauf autorisation expresse.
Les communications sur Internet n'etant pas securisees, l’expediteur informe qu'il ne peut accepter aucune responsabilite quant au contenu de ce message.

This mail message and attachments (the "message") are solely intended for the addressees.
It is confidential in nature .
If you receive this message in error, please delete it and immediately notify the sender by e-mail.
Any use other than its intended purpose, dissemination or disclosure, either whole or partial, is prohibited except if formal approval is granted.
As communication on the Internet is not secure, the sender does not accept responsability for the content of this message.

Encore une promesse approximative, tout le projet est comme ça!!!

C'est comme pour les emplois, ce sera pour nos petits fils ?


mardi 3 septembre 2013

Trop jeune pour grandir





Dans nos Écoles Primaires la puberté précoce perturbe et pose des problèmes.
 

Elle commence de plus en plus jeunes chez certaines de nos fillettes. 

Certaines sont déjà réglées et formées dès l'âge de huit ans. 


Comment expliquer la puberté précoce chez certains enfants ?

Il existe deux types de puberté précoce que l'on peut observer.
Tout d'abord les vrais pubertés précoces, que l'on qualifie en médecine de précocissime.
Ce sont des petites filles le plus souvent qui font une puberté entre 2 et 5 ans.
La fréquence de ces cas est infime.
L'autre catégorie correspond à des petites filles qui commencent la puberté un peu plus précocement que les autres, c'est-à-dire entre 7 et 9 ans.

Aujourd'hui, on constate en effet que les cas sont de plus en plus fréquents.
Cette augmentation est liée à plusieurs raisons.
La première vient très certainement du fait que les conditions nutritionnelles et environnementales ont changé et que nos petites filles qui accusent un sur poids sont les plus principalement touchées.

Or, il y a une corrélation entre le déclenchement de la puberté et le sur poids de l'enfant.

C'est une constatation que l'on fait dans plusieurs pays car l'amélioration des conditions nutritionnelles et les conditions de bonne santé font qu'on observe un démarrage plus prématuré qu'auparavant.
La deuxième circonstance que l'on peut invoquer découle de l'environnement de l'enfant.

En effet, la précocité est également liée à l'influence des dérivés de produits chimiques, qu'on a répandu dans l'environnement qui entrent dans notre organisme et se comportent comme des interrupteurs hormonaux.

Ces derniers ont de multiples conséquences : ils expliquent la baisse de la fertilité masculine que l'on constate depuis quelques années mais ils seraient également mis en cause dans le déclenchement de certains cancers et dans l'augmentation de la fréquence des malformations des organes génitaux chez les petits garçons.


Quelles sont les conséquences sur le développement futur de l'enfant ?

On peut répertorier trois conséquences d'une puberté précoce.

1- Il faut savoir que plus une enfant commence tôt à être formée, plus elle est soumise précocement aux hormones féminines, plus elle a statistiquement de risque de développer un cancer du sein ou des organes génitaux.

2- Il peut y avoir des risques sur la croissance et sur la taille adulte. Plus la puberté commence précocement, plus tôt l'enfant risque de s'arrêter de grandir.
A termes, cela peut faire perdre quelques centimètres à ce qui était génétiquement prévu. Il faut donc évaluer au cas par cas la possibilité de réalisation d'un tel risque. Cela sera surtout le cas pour une jeune fille qui commencerait la puberté plus tôt en étant déjà de petite taille.

3- Il peut en découler quelques petits problèmes psychologiques, mais ils sont loin d'être constants.
Il existe un petit contingent de petites filles qui sont très contentes d'avoir des signes de puberté plus tôt que les autres, d'autres qui sont plus malheureuses et qui se sentent exclues par rapport à leurs camarades et un grand nombre qui y sont indifférentes.
Le regard des parents et de l'entourage compte aussi énormément.
Si sont entourage familial est dans une démarche de communication, tout se passera bien pour l'enfant. 
 

Doit-on consulter un médecin ?

Oui c'est très important, pour apporter une bonne évaluation.

Cela passe tout d'abord par une observation de la courbe de croissance pour comprendre où en est l'enfant.

Il faut également évaluer le potentiel résiduel à l'aide d'une radiographie que l'on appelle « âge osseux ».

La croissance d'un enfant ne s'arrête pas à un certain âge mais au même âge osseux : 15 ans.

Si l'âge osseux est avancé par rapport à son âge, l'enfant va s'arrêter de grandir avant les autres.

Le médecin doit également procéder à une échographie des ovaires et de l'utérus pour apprécier le véritable stade de puberté.

Nos écoles primaires et leurs maîtres ne sont pas formés ni équipés pour assumer cette évolution hormonale de nos enfant, en classe au milieu de 32 élèves !


Le docteur Michel Colle

pédiatre a consacré une partie importante de son activité professionnelle à la compréhension et au traitement des anomalies de croissance.
Formé à l'Ecole de pédiatrie des hôpitaux universitaires de Bordeaux, il a examiné ce problème sous ses multiples aspects, non seulement médicamenteux mais également psychologiques, si particuliers à cet âge


dimanche 1 septembre 2013

L'alcoolisme mondain ?



Nous sommes 4 millions de Français concernés par cette alcoolisme .



Affection méconnue, l'alcoolisme mondain concerne les buveurs réguliers qui pensent ne présenter aucune dépendance à l'alcool.
Pour en avoir le cœur net, il faut tenter le sevrage avec un traitement approprié.

Les actions de prévention

Ils boivent plusieurs verres par semaine, mais ils ne se sentent pas dépendants.
La tranche d'âge la plus touchée va de 40 à 60 ans et l'on compte trois hommes pour une femme.
La prévention de l'alcoolisme mondain passe par des opérations de sensibilisation menées par l'Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé (INPES).
Elles sont relayées par les assurances et les mutuelles.
L'association Alliance Prévention Alcool (APA) est très active, quant à elle, dans le milieu étudiant.

Comment le prévenir et le guérir

La consommation régulière d'alcool entraîne des carences en vitamines pour deux raisons.
L'alcoolique mondain préfère grignoter des amuse-gueule, plutôt que prendre un repas complet.
En outre, l'alcool inhibe l'absorption des vitamines du groupe B.
Il en résulte des sensations de stress, dès que l'alcoolique mondain ne boit plus.
Pour y remédier, il faut consulter son médecin traitant.
Il prescrit un bilan sanguin qui détecte les carences.
La cure vitaminée dure au moins 6 mois.
Elle est efficace à condition de suspendre sa consommation d'alcool et de manger équilibré.

Par ailleurs, il est important de se munir d'une assurance privée, car les remboursements des frais médicaux par l'Assurance Maladie sont plafonnés à 70% pour la consultation ou le bilan sanguin, et à 30% pour la vitamine B12.
Bon à savoir: depuis 2010, l'Assurance Maladie ne délivre plus de prise en charge sur les vitamines autres que B12 et D.
En revanche, les complémentaires santé continuent à les rembourser sur prescription.

L'apport de tranquillisants

Lorsqu'on a pris l'habitude de boire plusieurs verres tous les jours ou presque, il devient difficile de s'arrêter sans effets secondaires.
Le sevrage alcoolique cause alors de la nervosité, des crampes, des tremblements ou des crises d'anxiété.
Pour franchir ce cap, des tranquillisants sont prescrits par le médecin traitant, en compléments d'autres médicaments.
Les tranquillisants les plus fréquents sont les benzodiazépines.
En effet, ils agissent sur tous les symptômes liés à l'arrêt de l'alcool, mais le traitement doit durer un mois au maximum.
Passé ce délai, le patient développe une accoutumance qui nécessite à son tour un sevrage.
Le remboursement des benzodiazépines est fourni à 65% par l'Assurance Maladie et à 35% par les complémentaires santé.

Le sevrage en clinique

Il existe des alcooliques mondains dont la consommation se rapproche du seuil de toxicité: avec deux verres quotidiens, la prise d'alcool devient critique.
Néanmoins, ces buveurs ne sont pas considérés comme de grands alcooliques, qui consomment trois verres et plus par jour.
Il leur est donc difficile d'obtenir une prise en charge par un service d'alcoologie à l'hôpital.
Face à cette situation, les cliniques privées proposent une alternative qui associe repos, régime alimentaire, médicaments et soutien psychologique.
Le sevrage alcoolique des petits buveurs peut avoir lieu en l'espace de dix jours, ce qui limite son coût.
Cependant, l'Assurance Maladie ne rembourse pas ce type de sevrage, mais lorsque le médecin traitant a donné son aval, certaines complémentaires santé proposent une prise en charge. 
 
d'après un texte de  Estelle Mariotte