samedi 16 novembre 2013

Esquisse de programme municipal


Nicolas Bouteselle esquisse son programme.


Nous acceptons l’héritage qui a permis au cours de ces années la transformation de la ville, l’héritage de ces équipes qui ont porté tout au long de ces années le projet ambitieux que sont les Portes du Tarn, mais nous serons vigilants sur le devenir de notre ville».

C’est dit, il ne faudra pas compter sur Nicolas Bouteselle pour critiquer Bernard Soulet, le maire sortant, qui ne se représente pas.

«Le bilan est globalement positif»,«Mais la tête de liste «Saint Sulpice, une ville à vivre» s’empresse de parler de l’avenir : «assumer le passé, cela ne signifie pas que je suis le sous marin de qui que ce soit.

J’arrive avec un projet, une vision pour notre ville.

Ce projet se construit avec la participation des habitants».

Nicolas Bouteselle, s’il ne dévoile pas la composition de sa liste il la qualifie de jeune, avec une représentation socioprofessionnelle équilibrée et représentative des différents quartiers de la ville.

«Si nous sommes élus, un des premières décisions sera la mise en place de conseils consultatifs de quartier
Ma volonté est de donner la parole aux citoyens, trop souvent coupés de leurs élus, pour faire remonter leurs remarques et leurs idées. (C'est une idée de Marques depuis toujours).

Ce sera aussi le lieu où nous expliquerons notre action».

Un conseil municipal des jeunes : «la forme reste à définir» verra également le jour.

Autre projet dévoilé par le candidat : «en plus du marché traditionnel du mercredi matin, nous voulons un marché le dimanche matin avec notamment les producteurs locaux.

Et l’été, nous pensons qu’il serait judicieux de proposer des marchés nocturnes».

Celui du samedi n’attire pas des foules ?

Mais réfléchir a un marché couvert pour le Mercredi pourrait peut être booster sa fréquentation et sa diversité.

Et l’été, nous pensons qu’il serait judicieux de proposer des marchés nocturnes».

Ils y en a déjà beaucoup autour de nous, les porte- monnaies ne sont pas extensibles par ce temps de crise !!!

Il ne faudra pas compter sur Nicolas Bouteselle pour critiquer Bernard Soulet, pourtant il va devoir se coltiner l’EXISTANT et le PASSIF qui va coûter très cher aux St Sulpiciens...

1 commentaire:

  1. Aviso
    Pourquoi ne pas étudier l'implantation d'un marché couvert a Saint Sulpice la Pointe?

    Mirelune
    Mais où faire un marché couvert à Saint Sulpice ?

    Aviso
    Rue Paul Emile Victor dans l'ancien atelier de l'Arçonnerie

    RépondreSupprimer