dimanche 24 novembre 2013

Les derniers bolcheviks nous informent...


NPA du Tarn

 

Son opposition à la ZAC «  des Portes du Tarn »

Posté le 21 novembre 2013


A Monsieur le commissaire enquêteur dossier « Portes du Tarn »
Le comité NPA Vaurais, via une lettre ouverte adressée aux élus responsables du projet « Portes du Tarn », a dénoncé bien avant l’ouverture de l’enquête d’utilité publique, la mise en place de ce Grand Projet Inutile.
Il vise à perpétuer un type de société qui, loin de prendre en compte les besoins des populations concernées, développe à marche forcée, et pour le plus grand profit de leurs initiateurs, une croissance productiviste destructrice et des individus et de la planète, et cela sans que les habitants soient ni véritablement informés, ni bien entendu consultés.
Nous nous inscrivons donc dans cette consultation officielle pour réaffirmer notre opposition à ce projet.


Pour 2044
I 
1°  Le projet se veut « éco-industriel » responsable 
 Or, la plateforme multimodale prévue ne tient pas compte du fait que la liaison ferroviaire entre St-Sulpice et Montauban n’existe plus depuis 20 ans. Sur cet axe, le trafic sera donc assuré exclusivement par camions avec les nuisances qu’on imagine pour les villages traversés.
Il prévoit 45 hectares de plateforme de distribution embranchée fer. C’est donc un projet logistique d’une tout autre ampleur  qu’un simple embranché fer dans une ZAC. Le but est d’implanter un Opérateur ferroviaire de Proximité dont les nuisances seront bien plus lourdes, et qui obéit aux injonctions de « partenaires » tels que la Société Egenie (Boccalon) qui s’est déjà équipée d’un engin de tractage ferroviaire financé par l’état et la communauté européenne.

La Socamil cherche 58 ha pour déplacer son entrepôt et le service achats de son centre de distribution Leclerc de Tournefeuille... avec actuellement 350 salariés...
Vos militants de Sud, FO et Cgt vont apprécier votre solidarité !



2°  Le projet détruit 198 hectares de terres agricoles.
Est-ce pertinent alors que le nombre de ZAC aux alentours sont loin d’être pleinement exploitées ?  Il aurait fallu pour le moins un audit sur ces zones et ce par un acteur neutre et indépendant.
 A l’heure où la planète tout entière est sensibilisée à la consommation excessive des terres agricoles, quel sens donner à un projet se prétendant éco-responsable qui sacrifie 166 hectares de terres agricoles à forte valeur ajoutée ?
Ce ne sont pas les 22 ha de serres (dont on ignore qui les financera, pour quels débouchés et pour quel type d’agriculture) qui peuvent masquer une telle hérésie.
Des terres agricoles fertiles pour fabriquer des céréales gourmandes en eau et des élevages de chevaux de selle, c'est l'eau qui va manquer en été en 2044 !
Trouvez nous 58 ha dans le Tarn pour agrandir la Socamil ?

3°  Le contournement de St-Sulpice (18 millions d‘euros) prévoit la réalisation d’un échangeur N° 5  complet, alors que les échangeurs 4 et 6 offrent déjà un accès à l’A68 en direction de Toulouse. Pourquoi cet actuel passage de 4 à 6 ?
La création de cet échangeur 5 serait donc un projet plus ancien ?
Avec la sortie 5, l’autoroute rentre dans les normes autoroutières, s’inscrivant ainsi dans le droit fil de l’axe autoroutier Castres-Toulouse. Le prétendu désenclavement du Tarn devient ainsi un désenclavement payant.
A quand la fin de la gratuité Albi-Montastruc ? En réalité, le projet proposé par le SPLA81 (Société Publique Locale D’Aménagement) est avant tout une porte d’entrée pour la future ZAC.
 Le contournement nécessaire de St-Sulpice devrait uniquement consister à atténuer les nuisances provenant du trafic routier Castres-Montauban. Pas à  autre chose…
Le contournement de St Sulpice et l'accès Poids Lourds de Rabastens n'est pas urgent, 80% des nuisances ne proviennent pas du trafic routier Castres/Montauban mais de nos propres activités...
Par contre le désenclavement des 2500 hab de St Sulpice Nord est URGENT (Cela commence dès le 13 Décembre 2013) pour leur accès en centre ville et à la zone commerciale des Terres Noires ; il faut trouver 7 millions d'€uros pour faire le pont entre Affelec et Aldi , vous le financez comment ?
Le projet « Portes du Tarn » va à l’encontre des intérêts de l’ensemble des habitants de la CCTA  (Communauté des communes Tarn-Agout), tenus à l’écart des informations au prétexte que seules les communes de St-Sulpice, de Roqueserière et de Buzet sont directement affectées. Plus largement, il sera  nuisible sur un vaste secteur entre St-Sulpice et Montauban, tant sur le plan environnemental que sur le plan fiscal.
 C'est faux ! démontrez nous l'incidence fiscale qu'ont actuellement, sur les contribuables de la CCTA, les Zac de Cadeau, Gabor, Coquillous, Terres Noires, Rouch  ?



Vous n’apportez aucune réponse aux légitimes interrogations de nos concitoyens d'aujourd'hui , qui doit choisir pour celles de 2044 ? .
Combien serons nous  en 2044 ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire