jeudi 20 février 2014

Débat de Dominique Rondi Sarrate




Municipales


La démagogie et le misérabilisme au pouvoir

Education, culture, Santé, Environnement :

Education :

État des lieux : « toutes nos infrastructures scolaires sont pleines à craquer, cela devient même difficile d'y travailler, donc d'instruire ».

Il n'y a toujours pas d'ordinateurs dans les écoles de St Sulpice ?
Le coût est astronomique, cela n'améliore en aucun cas les notes de nos gamins... et St Sulpice n'est pas encore éligible à l'ADSL rapide ou a la fibre optique qui devrait pourtant courir sous toutes les voies de chemin de fer et des autoroutes !

Comme il faut au minimum 5 ans pour qu'un édifice public soit opérationnel : c'est pour 2019, il faut donc stopper tous nos projets de lotissements qui ne vont qu'empirer la situation dramatique dans laquelle nous sommes. Cela va être le retour des Algecos.

Agrandir le CES Pierre SUC sur l'école Marcel Pagnol n'est il pas une idée farfelue, compte tenu qu'on a fait un investissement d'un restaurant scolaire ? ou mettre Marcel Pagnol sur le terrain de sport ?

Il y a Av Rhin et Danube des espaces pour faire des commerces et utiliser la hauteur disponible pour faire des classes pour le CES.
L'Ilot du 8 Mai , en face de la maison de M et Mme SOULET donne des possibilités, pour donner de l'air au CES et à l'école.

Le maintien de ces deux structures sont primordiales pour l’animation et le commerce du centre ville !

les menus de la Scolareste qui nourrit nos enfants du primaire sont immangeables. Il faudrait revenir à une cuisine centrale en gestion directe par la commune, avec beaucoup de produits sains cultivés prés de chez nous. Qui va assumer le coût des contrôles sanitaires et des assurances... les parents ou toute la collectivité ?

Les nouveau rythme scolaire pour la rentrée 2014, à ce jour rien n'a été programmé par la majorité municipale en place ?

Il va falloir ouvrir la cantine de Scolareste le mercredi midi car il serait intolérable pour nos enfants de manger au centre de loisirs de la Treille à Lugan à 13h, alors qu'ils sont a l'école depuis 7h.

Ne serait-il pas plus judicieux d'offrir un « en cas » aux enfants durant la récréation ?

La sécurité de nos enfants face la drogue, l’alcool, le racket et le harcèlement n'a pas été évoquée ; c'est vrai qu'à St Sulpice, ça ne peut pas exister et que personne ne nous en parle ?

C'est pareil pour les maltraitances faites aux enfants et aux femmes, par des individus dotés de l'autorité parentale.

Vu les perspectives d'expansion démographique , la métropole toulousaine qui nous impacte directement, nous contraint à programmer Une École + un Collège + un Lycée + un Internat pour 2019 :

Pour cela il faut prévoir dès aujourd'hui des réserves foncières sur des lieux stratégiques et libres des appétits démesurés des promoteurs, ne pas oublier les voies d’accessibilité douces et protégées, proches des moyens de transport de masse.

Pour cela, TOULOUSE METROPOLE doit être impliqué et prendre sa place comme cofinanceur de nos infrastructures communautaires.

Ce qui serait INTOLÉRABLE, c'est que nos enfants soient obligés de se lever à 5h tous les matins pour aller en classe AILLEURS !

La Culture :

Nos lieux de Culture sont inadaptés et seront hors la loi en 2015 pour des raisons d'inaccessibilité des toilettes pour handicapés !

Dés janvier 2015, les St Sulpiciens vont être privés de Cinéma et de salle René CASSIN. Comme pour les écoles, ce genre d'infrastructure publique va prendre au minimum 5 ans...pour être opérationnel ?

Le Cinéma pourrait être remplacé par un Créateur de Richesses « Capitalo-Libéral Débridé » à condition que le pouvoir d'achat des St Sulpiciens lui couvre ses frais et lui laisse un bénéfice substantiel !

Pour avoir du public pour le culturel, il faut dynamiser notre centre ville … mais pour dynamiser, il faut des places de stationnements, des Créateurs de Richesses « Capitalo-Libéral Débridé » qui y trouvent leurs comptes avec un certain nombre de consommateurs avant et après les spectacles !

Un projet de transformation du Polyespaces en salle de spectacles faisait partie du programme de notre Maire, des études ont du être financées pour en évaluer la faisabilité, comme pour la ZAC Cœur de Ville, ce sont des documents publics consultables.

Un test :

Renc'Arts MJC

De la danse de salon

C'est dimanche prochain

de 10h30 à 17h30

Avec un repas « Auberge Espagnole » à midi

COMBIEN SERONS NOUS ?

La MJC est à l’étroit dans les locaux de l'ancienne mairie et pas aux normes... ?

Le château est à vendre ?
L'arçonnerie aussi ?


L'environnent :

Des poncifs... transformer R.Cassin en hall pour la vente toute la semaine de la production des petits maraîchers locaux, les premiers producteurs locaux sont les St Sulpiciens eux mêmes, quelle est la famille St Sulpicienne qui n'a pas un jardin potager qui nourrit toute sa famille élargie et ses bons voisins ?

Aux prix du terrain constructible sur St Sulpice et les environs, le maraîchage va devenir un luxe que nous ne pourrons plus nous payer.

Interdire dans l'espace public, l'utilisation de pesticides est louable, mais que dire aux jardiniers du dimanche, aux agriculteurs et à ceux qui vivent en bordure de leur champ.

La rénovation énergétique est mise en avant pour nos habitations en promettant une subvention (une aumône de 2000€ sous condition de ressources) de la région... des miséreux les St Sulpiciens ?


La Santé :

Nous affirmer qu'en 2014 des St Sulpiciens ne savent toujours pas qu'il existe des VSL pour se déplacer chez les médecins, etc, cela tient du délire, ADMR propose avec la mairie un mini bus pour accompagner nos aînées pour faire des courses...

Entre les petites retraites, les handicapés, les économiquement faibles, St Sulpice ne s'investirait trop peu dans leur devenir, Ils ont des enfants et des petits enfants que font-ils  (Le CCAS fait-il usage de Art 205 du Code Civil) à leur secours ?

Cette ville est riche de 2250 familles (le salaire moyen par ménage frôle les 3000€) avec un patrimoine moyen de 200000€.

Le misérabilisme ambiant n'est donc pas de mise, les ayant droits méritent notre compassion et l'aide de notre collectivité locale, ils ne sont pas si nombreux pour en faire un enjeu électoral et le centre de notre problématique budgétaire.

Hospitalisation à domicile est possible à St Sulpice, les quelques malades et leurs familles vivent néanmoins des galères pas possibles... surtout administratives pour en avoir le bénéfice matériel et surtout psychologique (pouvoir souffler)!

Depuis 1992 toutes les fosses septiques auraient du disparaître, au nom du misérabilisme ambiant, ce n'est toujours pas achevé, c'est trop cher pour certains St Sulpiciens ? Ça perturbe pourtant le fonctionnement de notre station d'épuration !

Voir les déclarations du Docteur Ch CAYLA tête de liste PS à Lavaur sur notre hôpital cantonal ?


Conclusions :

On nous promet des débats participatifs pour tout et partout... l'arbre à palabre va donc nous éclaircir l'horizon... mais toujours limité par les contraintes budgétaires... et comme le budget est d'or et déjà contraint à l’extrême, toutes les réalisations pourtant déclarées comme urgentes, attendront des jours meilleurs …

Bonne nouvelle, Jocelyne SALVAN a reconnu que la dépense publique faisait la recette de nos Créateurs de Richesses SACRIFIES et des embauches... RONCO, CITEL, AUROVIA , RIGAL !


2 commentaires:

  1. Titre : à mon sens trop péremptoire et de nature à faire les délices des autres listes.

    Les ordinateurs : je ne partage pas ce point de vue, je crois que dans le monde tel qu’il est il est de la mission de l’école de donner aux enfants, accédant par ailleurs à toutes sortes de médias informatiques débridés, un esprit critique et sélectif.

    Je trouve réducteur de citer ensemble des sociétés très différentes dans leur structure, leur mode de fonctionnement et de recherche de profit .

    RépondreSupprimer
  2. Depuis le 4 fevrier 2014 La Patrimoine a un permis de construire pour 54 logements, ou va-t-on mettre les enfants pour la rentrée 2015/16?

    RépondreSupprimer