mardi 1 avril 2014

DISSOLUTION DEMISSION



LA VAGUE BLEUE 

UNE
PUNITION SÉVÈRE POUR LA GAUCHE


Dimanche les français se sont tirés une balle dans le pied.

Les gagnants d'hier vont devoir se confronter aux mêmes difficultés budgétaires que le gouvernement, disette des rentrées fiscales, réduction des dotations et co-financements, il va falloir gérer une pénurie grandissante.

Face à des citoyens peu enclins à vous offrir un état de grâce...

De toutes façons, les équipes nouvelles devront découvrir le quotidien à réaliser sur le tas et dans l'urgence, faire le budget (2mois), faire les études de leurs promesses, inaugurer les réalisations du perdant.

Nous avons eu tous les commentaires oiseux et démagogiques rabâchés sur tous les plateaux par des vainqueurs rayonnants qui se préparent déjà à l’alternance.

Le Président n'a pas voulu dramatiser la situation, c'est reculer pour mieux sauter.

Gauche ou droite, nous aurons droit aux mêmes ordonnances que la troïka a infligé aux espagnols...

dissolution, démission qui l'en a dissuadé ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire