dimanche 18 mai 2014

Une ignoble répression raciste




Le 8 MAI 1945



Nous étions peu nombreux le 8 mai devant notre

 monument aux morts pour commémorer et

 célébrer l’anniversaire de la capitulation nazie.

 

Il ne faut surtout pas perdre la mémoire !


l’oubli est un bien mauvais conseiller.



Ce que je regrette, c’est notre mémoire sélective .


Ce 8 mai 1945, l'armée française constituée de jeunes recrues exclusivement Pieds Noirs, ont reçu l'ordre de tirer sur les manifestants indigènes à Sétif, Guelma et Kherrata, ils manifestaient à l’appel du Mouvement National Algérien, le MNA sous les mots d’ordre suivant :


« A bas le colonialisme et le fascisme ! » « Vive l’Algérie indépendante ! »

En une journée, une seule, ce sont des dizaines de milliers d'indigènes algériens, essentiellement des femmes, des vieillards et des enfants….Et pour cause, les plus jeunes indigènes étaient encore au combat sur le continent européen en Allemagne avec l'Armée d'Afrique du Général Leclerc.


Le gouvernement qui a pris cette décision inique, inqualifiable était présidé par le général de Gaulle qui regroupait des gaullistes, des socialistes et des communistes dont François Billoux qui détenait le porte-feuille de la Défense.


Il était insupportable pour tous les pieds noirs de voir le retour des indigènes algériens rentrer victorieux et décorés, il fallait tuer dans l’œuf toute velléité de reconnaissance pour faits d'arme dans une Armée d'Afrique victorieuse.


Les militants d’aujourd’hui, de ces partis, ne sont pas responsables de cette politique, beaucoup feignent de l'ignorer.


L’histoire ne doit pas faire l’impasse sur cette page honteuse de notre histoire.


IL FAUT RENDRE HOMMAGE A CES ALGERIENS ET NE PAS OUBLIER 

QUE CE 8 MAI 1945 FUT AUSSI MARQUE PAR CETTE IGNOBLE 

RÉPRESSION RACISTE !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire