dimanche 22 juin 2014

Un constat peu glorieux !



Maltraitance publique 


sur enfants mineurs


Hier durant la fête de la musique, des enfants

 de moins de 7 ans 

jouaient sur la piste de danse.


Lors du changement d'orchestre, un responsable de 

l'organisation a notifié aux parents, la nocivité des décibels 

sur le système auditif des enfants en croissance.


Peine perdue, 3 minutes après l'annonce, des parents inconscients 

laissaient leurs bouts de choux, s'approcher de la sono.


Les intermittents du spectacle en lutte sont très

conscients du danger des sonos, leur devoir 

serait de refuser de jouer, en présence 

d'enfants, devant eux.


3 commentaires:

  1. bah quoi cela ne pose aucun problème les décibels ,comme les intermittents jouent par intermittence mais touche toujours à temps plein leurs indemnités de chômage
    bah tous ces intermittents un noyaux de gauchistes à 99.99%

    RépondreSupprimer
  2. Ceux qui les font travailler sont des patrons pures et dures, c'est surtout eux qui en profitent, en exploitant les intermittents, qui ne sont pas dupes!!!

    RépondreSupprimer
  3. Expérons que M Denis RADOU responsable de la culture au sein de notre mairie, exigera dorénavant de tous les musiciens qui se produiront sur St Sulpice de ne plus jouer en présence d'enfants devant eux... puisque cela est dangereux pour leur santé !!!

    RépondreSupprimer