mercredi 17 décembre 2014

Ramonage et Entretient obligatoire des chaudières



Les principales étapes obligatoire de l’entretien des chaudières alimentées par des combustibles



Le respect du 3.1. de la norme NF X 50-010 (exceptée pour ce qui concerne la mesure du taux de monoxyde de carbone), citée à l’annexe 1 de l’arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l’entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts, donne présomption de conformité aux dispositions réglementaires applicables


Les opérations annuel à effectuer a minima sont :

  • Vérification de la chaudière et, si nécessaire, nettoyage et réglage, ramonage de la cheminée
  • Mesure du taux de monoxyde de carbone (CO)
  • Évaluation des performances énergétiques et environnementales de la chaudières 
  • Évaluation du rendement de la chaudière, qui est comparé à celui des chaudières les plus performantes aujourd'hui sur le marché
  • Évaluation des émissions de polluants atmosphériques la chaudière, qui sont comparées à celles des chaudières les plus performantes aujourd'hui sur le marché (NOx pour les chaudières gaz et fioul, COV et poussières pour les chaudières biomasse)
    Conseils :
  • De bon usage
  • Sur l’amélioration de la chaudière et du système en place
  • Sur l’intérêt éventuel du remplacement de l'installation
  • Remise d’une attestation d’entretien, au plus tard 15 jours après la visite d’entretien annuel : A remettre a votre bailleurs, et a conserver pour votre assureur.

Les opérations obligatoire bi-annuel à effectuer sont :
    1. Nettoyage du corps de chauffe, du brûleur, de la veilleuse, de l’extracteur .
    2. vérification du circulateur (si incorporé dans l’appareil) ;
    3. vérification et réglage des organes de régulation (si incorporés dans l’appareil) ;
    4. - vérification des dispositifs de sécurité de l’appareil ;
    5. - vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordement ;
    6. - dans le cas d’une chaudière raccordée à une VMC .
    7. - vérification fonctionnelle de la sécurité individuelle équipant ladite chaudière ;
    8. - nettoyage du conduit de raccordement ;
    9. - vérification des débits de gaz et réglage éventuel, si cette procédure est bien prévue par le fabricant ;
    10. - pour les chaudières avec ballon à accumulation, vérification des anodes ainsi que des accessoires fournis par le constructeur et suivant les prescriptions de celui-ci ;
    11. - dans le cas d'une chaudière équipée de brûleurs à air soufflé :
    12. - mesure de la température des fumées ;
    13. - mesure de la teneur en dioxyde de carbone (CO2) ou en oxygène (O2) dans les fumées ;
    14. - dans le cas d'une chaudière à circuit de combustion non étanche (type B) :
    15. - mesure, une fois les opérations de réglage et d’entretien de l’appareil réalisées, de la teneur en monoxyde de carbone (CO)
    16. - vérification que la teneur en monoxyde de carbone mesurée est inférieure à 50 ppm ;
    17. - la main-d’œuvre nécessaire au remplacement des pièces défectueuses, sauf celle prévue au 3.4 de la norme NF X 50-010 ;
    18. - la fourniture des joints des raccords mécaniques dont le changement est rendu nécessaire du fait des opérations d’entretien, à l’exclusion des autres pièces ;

      D’après les recommandations gouvernementales


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire