dimanche 29 mars 2015

FN Une politique à très courte vue.





 

LE FN ET LA SORTIE DE L'€URO


Le Front National souhaite retrouver la souveraineté monétaire en sortant de l'Euro.
Jouer sur une dévaluation compétitive.
La sortie de l’euro est la pierre angulaire du programme du FN.
L’objectif essentiel, à la fois politique et économique, est de redonner à la France sa souveraineté monétaire.
Le gain économique qu’en attend le FN est une «dévaluation compétitive» et donc un regain de compétitivité pour les exportateurs français.
Cet argument n'est plus d'actualité il est moins valide aujourd’hui alors que l’euro s’est déprécié face au dollar de plus de 20% en un an, mais peut le redevenir à tout instant... Même si l’on prend en compte qu’il s’est moins déprécié vis-à-vis d’autres devises et que notre compétitivité ne s’est pas améliorée vis-à-vis des autres pays de la zone euro, la dépréciation effective pour la France est de 10% environ ce qui devrait augmenter nos exportations de 7 % environ.


En sortant de l’euro et en dévaluant fortement le Franc, la France gagnerait-elle en compétitivité face aux pays de la zone euro ?
Le programme du FN ne le dit pas et reste très flou sur ce point.
On le comprend car être précis montrerait les limites de l’argument.


Le FN semble faire «comme si» la sortie de la France de l’euro n’aurait aucun impact sur les autres pays européens.. qui réagiraient instantanément.
Son programme fait l’hypothèse que les actions de la France n’affectent jamais ses partenaires.


Le FN fait toujours l'hypothèse d'une France «petit pays» dont les actions n’affectent très rarement le reste du monde.
Cette même hypothèse est faite par le FN pour l’imposition de tarifs douaniers sur les importations. … les mesures de rétorsion seront immédiates.
Les pays ciblés ne réagiront pas !
Notons au passage que sur ces droits de douane, le FN ne donne jamais de chiffre et n’indique jamais les produits qui seraient taxés.


Soyons plus réalistes et plus patriotes que le FN et faisons l’hypothèse que la France est un grand pays et que sa sortie et une forte dépréciation du Franc pousseraient d’autres pays à sortir de l’euro et à fortement déprécier leur propre monnaie.
Tout porte à croire en effet que dans ce cas l’Italie et l’Espagne (et d’autres encore) sortiraient et que les dépréciations de la Peseta et de la Lire seraient supérieures à celle du Franc.
Un des gains de l’euro est justement d’interdire ce type de dévaluations compétitives et non coopératives à l’intérieur de la zone.
Nous gagnerions en compétitivité face à l’Allemagne et perdrions face à l’Espagne et l’Italie.
Nous sommes fortement concurrents de ces pays et les gains nets en termes de compétitivité seraient donc très faibles, voire négatifs en cas de sortie de l’euro.

Dévaluer n’apporte aucun de gain réel de compétitivité

Rappelons aussi qu’une dépréciation du taux de change est toujours une taxe sur les consommateurs (qui paient plus cher les produits importés) et une subvention aux entreprises exportatrices et qu’elle se traduit donc par une baisse des salaires réels des travailleurs.
C’est peut-être ce que le FN juge nécessaire pour regagner en compétitivité mais il serait plus honnête de rappeler cette conséquence d’une sortie de l’euro.
Même si des gains de compétitivité existaient, ils seraient, comme pour toute dévaluation, de court terme.
Rappelons aussi qu’une cause importante de nos pertes de marché à l’étranger est la dégradation de notre compétitivité hors coût, liée en particulier à la qualité des biens que nous fabriquons.
La sortie de l’euro n’aidera en rien à améliorer cette composante essentielle de notre compétitivité.



samedi 28 mars 2015

Lu dans le journal de la CCI du Tarn


Lu dans le journal de la CCI du Tarn


 
SUR LA TAXE D'APPRENTISSAGE

C'est un IMPÔT sur les entrepreneurs qui mise sur l'avenir...

Il va simplifier la vie des patrons, mais n'oubliez pas de la versez à votre CCI du Tarn, et choisissez toujours avant tout, nos écoles du Tarn.

LES CCI SONT FINANCEES PAR QUI ?
ADMINISTREES PAR QUI ?
LEURS PRESTATIONS AUX ENTREPRISES SONT ELLES GRATUITES ?

dimanche 15 mars 2015

Rose nous interpelle?



bonjour
je viens réagir car il y a beaucoup de travail  à faire

- sécurité routière totalement inexistante il suffit de voir à la sortie de l’autoroute la vitesse des voitures
-la traversée des camions dans le centre ville
-manque d'une piste cyclable et pour piéton pas un marquage au sol qui ne serre a rien car toutes les voitures roulent dessus une  piste qui pourrait rejoindre Bessiere et aussi vers Lavaur une piste en dehors de la chaussée
sa me fait mal quand je vois des petites familles en vélos avec les enfants sur la route
- l’état des routes qui sont à refaire
-quand le nouveau cinéma
- les banques du centre ville dommage d'avoir fait du centre ville un centre financier il n'est pas du tout attractif pas l’envie de si balader
-il est dommage lorsque les gens parlent de st sulpice la ville dortoir
- les animations d'été répétitif tous les ans rien ne change  

-des forums d'emplois
-un marché de noël  celui qui vous donne du rêve un dimanche car les gens me semblent ils sont plus dispo à noël la ville est morbide
Juste de la joie sa ne ferait pas de mal dans ce monde si dure
et puis cette vieille usine au centre ville la commune conte faire quoi
-quant aux impôts locaux et foncier nous espérons qu'il seront toujours a un prix peu élever
à voir

merci pour votre initiative


Je vous réponds,

La vitesse à la sortie de l'autoroute est contrôlée régulièrement et c'est correct pour 90 % des véhicules.
La traversée des camions dans le centre ville pour 80 % d’entre eux, ils livrent des marchandises pour les St Sulpiciens
Il manque une piste cyclable et un marquage au sol pour piétons qui ne sert à rien car toutes les voitures roulent dessus. Une  piste qui pourrait rejoindre Bessières et aussi Lavaur, une piste en dehors de la chaussée. Cela me fait mal quand je vois des familles en vélos avec les enfants sur la route, interrogez les futurs conseillers territoriaux !
- l’état des routes qui sont à refaire, Idème
-quand un nouveau cinéma ? Lorsqu'il y aura suffisamment de clients pour le rentabiliser ?
- les banques du centre ville, dommage d'avoir fait du centre ville un centre financier, il n'est pas du tout attractif, pas envie de s'y balader
St Sulpice est une ville dortoir…. Vous avez une solution ?
les animations d'été ont bien changé... et le public a répondu présent, c'est un grand un progrès ! 

Un forum de l’emploi suffirait amplement !
La vieille usine au centre ville appartient à un particulier.
Les impôts locaux et fonciers, vu vos exigences, ne pourront qu'augmenter, ma chère Rose...Ils sont déjà particulièrement élevés !


vendredi 13 mars 2015

CANTONALES



ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES DU CANTON DES PORTES DU TARN

FORCES COMMUNES POUR LE CANTON

une association de toute la gauche ringard de 2015 du Tarn .

Rendre les hommes et les territoires plus solidaires … dans un monde inégal ?

Mais rien sur la protection à l'enfance et de l'adolescence ?

La protection de la famille ?

Quelle protection aux jeunes adultes Tarnais en ECHEC SCOLAIRE, devenus parents et au RSA ?


ENSEMBLE CULTIVONS LA PASSION DU TARN

Un vendu à droite toute … SARKOSY ou JUPPE ?


L'ESPERANCE BLEU MARINE

Pour la gestion des plus pauvres...de l'hexagone !

La chasse aux clandestins, la chasse aux délinquants mineurs, chasser les 3O % des associations politisées de St Sulpice, chasse aux pauvres ?
Préférence nationale de souche, certifié par test ADN ?
Soutien aux PME locales hors la loi ?
100000 fonctionnaires de plus pour les forces de l'ordre … et 50 camps d’internement provisoire ?


ALTERNATIVE CITOYENNE TARN ECOLOGIE ET SOLIDAIRE

Non à l’austérité qui nous est imposée par l'EU, faute à nos laxismes d’antan ?
Écologie tout de suite et sur tout le territoire : avec quel financement?
Égalité pour tous : on rase gratis ?
Vive l'agriculture sans eau … et sans électricité nucléaire ?

AVEC VOUS, L'ALTERNANCE EST POSSIBLE

Un pragmatisme bon enfant, conscient que les budgets ne seront pas suffisants et qu'il faudra faire avec … donc assurer la gestion du plus urgent pour assurer le meilleur vivre ensemble !

Et attendre les réformes que notre démocratie nécessite de toute urgence et nos concitoyens devront approuver !

La gestion de la protection à l'enfance, de l'adolescence et la protection de la famille  n'a pas de couleur politique.

Quelle protection pour les jeunes adultes Tarnais issus de L'ECHEC SCOLAIRE sans diplôme, au RSA, en ménage et parents ?

Une alternance avec de petits moyens mais dans la dignité !

Canton des Portes du Tarn




Ensemble, cultivons une passion
Capitalo-Libérale Débridée du Tarn
très hétéroclite

Débat public du Canton des Portes du Tarn :

A la tribune : Ph FOLLIO, N BOUTESELLE, B PARAYRE J SENDRA, E COURNAC, Ph BONNECARRE, B CARAYON

C'est un ensemble de 7 tendances politiques que forme cette équipe pour une alternance départementale.

Violà une équipe bien sympathique sur le papier, qui a l'air de bien évaluer la tache qui les attend dans un contexte économique contraint et sous la surveillance de l'UE.

Mais bien mal accompagnée de politicards démagogiques au verbe irrespectueux et à la mémoire politique sélective.

Que viennent faire le rappel des parties de jambes en l'air de F Hollande hier soir par M CARAYON pour pourfendre la politique nationale, et les affirmations de M FOLIO sur les 9 millions d'€ de pénalités pour des prêts toxiques de la banque publique DEXIA, contractés par M.CARCENAC qui auraient été cachés aux Tarnais ?

CAP DECOUVERTE n'est pas la réussite escomptée.... qui ne s'est jamais plantée dans un investissement... pourtant approuvé à l’unanimité en son temps !!!

Un trou à combler de toutes façons … par la majorité sortie des urnes le 29 mars avec les impôts des Tarnais !

Il n'y avait que 45 personnes pour les écouter ?


samedi 7 mars 2015

La diabolisation du FN?




Aube Dorée et Pegida soutenu

par Marine Le Pen




La présidente du FN a envoyé ce message vidéo :

«N’ayant pu me joindre à vous, je tenais à vous saluer chaleureusement, et à vous adresser ce message de soutien, alors que vous vous êtes massivement mobilisés dans les rues de Rome aujourd’hui, afin de protester contre les politiques mortifères menées dans toute l’Europe»

à un meeting organisé à Rome par la Ligue du Nord,

où se côtoyaient néofascistes et néonazis le 28 février dernier.



A France Info, Marine Le Pen a réaffirmé son soutien à la Ligue du Nord, mais assure qu'«il n’y avait pas d’accord du tout ni avec Pegida ni avec les hurluberlus d’Aube Dorée.

Quand il y a une manifestation de milliers de personnes, s’il y a quelques folkloriques qui sont présents, ce n’est évidemment pas de la responsabilité des organisateurs». Aucun mot, en revanche, sur la présence des néofascistes italiens de Casa Pound.





mercredi 4 mars 2015

VIOL D'ENFANTS


 

Violences sexuelles faites aux 

enfants

une urgence humanitaire



81 % des victimes de violences sexuelles ont subi les premières violences avant l’âge de 18 ans.

La quasi-totalité des enfants victimes développeront des troubles psychotraumatiques.




Les récentes études internationales de l’UNICEF et de l’OMS et notre enquête menée en France convergent dans le terrible constat d’une insuffisante reconnaissance et prise en charge des violences sexuelles subies par les enfants.
De toutes les violences sexuelles, celles qui touchent les enfants font partie des plus cachées.



C'est votre Département qui est en charge de la Protection à l'ENFANCE.
Le 22 et 29 Mars vous allez élire ceux qui vont être en première ligne pour s'attaquer à ce fléau qui persiste en 2015.


INTERPELLEZ LES ?



En France les victimes mineures sont estimées à 154000 (124000 filles et 30000 garçons) .
Selon les résultats de notre enquête : Impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte, conduite auprès de plus de 1 200 victimes par l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, et présentée le 2 mars 2015 avec le soutien de l’UNICEF France (dans le cadre de son action internationale:
81 % des victimes de violences sexuelles ont subi les premières violences avant l’âge de 18 ans, 51 % avant 11 ans, et 23 % avant 6 ans .

Des enfants condamnés au silence

Alors qu’ils sont les principales victimes de ces délits graves et de ces crimes (68 % de viols dans notre enquête), moins de 20 % déclarent avoir été reconnus comme victimes et protégés, et 30 % en cas de plainte, à peine plus.
Les enfants sont d’autant plus pris au piège, condamnés au silence et abandonnés que 94 % de ces violences sont commises par des proches, et 52 % par des membres de la famille.
Les agresseurs essentiellement des hommes dont le quart sont des mineurs bénéficient presque toujours d’une totale impunité.
Or, les violences sexuelles font partie des pires traumas, et la quasi-totalité des enfants victimes développeront des troubles psychotraumatiques.
Ces traumas ne sont pas seulement psychologiques mais aussi neuro-biologiques avec des atteintes corticales et des altérations des circuits émotionnels et de la mémoire à l’origine d’une dissociation et d’une mémoire traumatique.



Faute d’être reconnus et soignés, ces enfants gravement traumatisés développent des stratégies hors normes pour survivre aux violences et à leur mémoire traumatique qui telle une machine infernale à remonter le temps leur fait revivre à l’identique ce qu’ils ont subi, comme une torture sans fin.
Ces stratégies de survie (conduites d’évitement et conduites à risque dissociantes) sont invalidantes et à l’origine de fréquentes amnésies traumatiques (34 %).
Traumas et stratégies de survie s’installent dans la durée si la mémoire traumatique n’est pas traitée de façon spécifique, ils vont gravement impacter la santé et la qualité de vie des victimes, et les exposer à des revictimisations (7 victimes sur 10 ont subi des violences sexuelles à répétition).

Un plan global de lutte contre les violences faites aux enfants

Pour les victimes, la non-reconnaissance de leurs psychotraumatismes est une perte de chance car une prise en charge adaptée leur permet, en traitant leur mémoire traumatique, de ne plus être colonisés par les violences et les agresseurs, d’activer une réparation neurologique et d’en stopper les conséquences.
Il est essentiel de protéger les enfants de toutes les violences et d’assurer le respect de leurs droits fondamentaux.
Il faut garantir aux enfants victimes l’accès à la justice et à des réparations en améliorant les lois et les procédures, et un accès rapide à des soins spécialisés gratuits.



Nous réclamons la mise en place d’un plan global de lutte contre les violences sexuelles faites aux enfants, avec des campagnes d’information, une formation de tous les professionnels concernés et la création de centres de soins spécifiques. Sortir du déni, protéger et soigner les enfants victimes de violences sexuelles est une urgence humanitaire et de santé publique.



Liste des cosignataires :
Anne Hidalgo Maire de Paris, Geneviève Avenard Défenseure des enfants, Adjointe du Défenseur des droits, Dominique Versini Adjointe à la Maire de Paris, chargée de toutes les questions relatives à la solidarité, aux familles, à la petite enfance, à la protection de l’enfance, à la lutte contre l’exclusion, aux personnes âgées, Frédéric Worms Professeur de philosophie à l’Ens, Dominique Attias Avocate, membre de la Commission Enfance en France de l’UNICEF France, Isabelle Thieuleux Avocate, Dre Monique Martinet Neuro-Psychiatre Pédiatre, Présidente - Conseiller Scientifique AIR – AIRMES, Dre Noémie Roland, médecin généraliste, Dr Gilles Lazimi Médecin du CMS de Romainville, maître de conférence en médecine générale à l’Université Pierre et Marie Curie, Sokhna Fall Thérapeute familiale, Victimologue, ethnologue, vice-présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, Hélène Romano Docteur en psychopathologie clinique, psychologue clinicienne et psychothérapeute spécialisée dans le psychotraumatisme, Jean-Fabrice Pietri Chef de mission, Médecins sans frontières France, Jean-Pierre Salmona Cardiologue, trésorier de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, Laure Salmona Rédactrice du rapport d’enquête «Impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte», Geneviève Garrigos Présidente d’Amnesty France.
Michèle BARZACH présidente de l’UNICEF France et Muriel SALMONA psychiatre, présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie






En discutant entre amis, nous nous sommes aperçus que bien peu d'entre nous, avions échappé à la prédation sexuelle dans leur enfance, sous une forme ou une autre.
Quid du tonton trop affectueux, de l'ami de la famille trop empressé, ou du cousin de quinze ans faisant ses premières explorations avec une cousine consentante dans un coin de la buanderie familiale... sans oublier la jeune Tatie veuve qui déniaisait tous les adolescents de la famille !
Tous, nous avions un secret enfoui pas toujours désagréable ou traumatisant au plus profond de nous , que nous n'avions jamais dévoilé ou que la famille s'était empressé d'enterrer parce qu'on ne fait "pas de vagues"...
Et nous avons  vécu ce que nos parents et ancêtres avaient vu en pire, nous avons été des victimes de reproductions ancestrales, on a vécu et avancé : reproduirons nous ?
Mais à quel prix pour les femmes?.
Leur capital confiance en l'homme avait été largement entamé depuis longtemps par les confidences des mères (ne couchez jamais avec un homme), ils nous engrossait, plaquée contre un mur, consentante et ravie !
Aujourd'hui l'information sans tambour, ni trompette, de façon insidieuse et sournoise nous culpabilise et nous salit : c’est UN VIOL !
Toutes, nous nous sommes aperçues que, du moins en apparence, nous avions porté ce fardeau d'un cœur "léger", car le mental s'arrange toujours pour anesthésier et ranger dans un coin les plus noires blessures. Jusqu’au moment où, l'actualité vous force à refuser d'ignorer et tout explose.
La sexualité devrait être un apprentissage savoureux du plaisir pour les adolescents.
On apprivoisait son corps bien avant d'appréhender celui de l'autre autrefois, ce n'est plus le cas aujourd'hui. La découverte est mutuelle, le plaisir est conjoint et revendiqué.
Baisers, flirts, caresses....tout cela prenait des années, aujourd'hui c'est des mois.... La majorité sexuelle est toujours fixée à 15 ANS  en France!
Le viol d'un enfant aujourd'hui réduit à zéro cet apprentissage, et le choc sociétal est d'une force telle qu'il est difficile de s'en remettre ou même de s'en libérer sans une aide médicale.
Et nos adolescents, on s'en occupe quand ?
AVISO



mardi 3 mars 2015

St Sulpice de gauche ,mais sale



De grâce, les municipaux !


LE TAS DE FIANTES
DE PIGEONS AUGMENTE
AU PIED DE LA BOITE AUX LETTRES
DE
LA POSTE

Merci à vous, de nous en débarrasser, SVP !

Actualitées municipales




Du coté de ST SULPICE

Que nous raconte le N°3 du journal de notre ville

Je suis Charlie :

Une très belle affluence.

ZAC des Portes du Tarn :

Le chantier commence en Avril, par le barreau routier, on nous jure que cette ZAC n’excédera pas 198ha : Souvenez vous l'avant projet de 2009 était basé sur une prévision de 411ha à minima.

L'embrancher FER : est totalement abandonné, cela n'avait aucun sens, vu le nombre d’embrancher fer à l'abandon que compte toute notre région.

2200 emplois sur 25 ans,

Le deuxième pont  au dessus de la muraille de fer est abandonné, vu son coût : tous les résidents des quartiers nord de St Sulpice sont abandonnés au caprice du passage à niveau de St Jean de la SNCF, A Foures, L'Enclos, Cournissou, Paliarols, Passe ,Al-Riou.

Le centre ville et ses commerces se verront privés de cette clientèle.

Nos visiteurs en provenance de RABASTENS, MEZENS, SALVAGNAC et ceux de La Pointe et de Passe devront courir jusqu'au rond point d'Engrassieu prendre le barreau et entrer dans St Sulpice par l'Av des Terres Noires.

Que dire de l'accès au stade de Molétincade avec ses multiples activités sportives , des boulistes du grand rond, du tennis, de la piste de skate, et sans oublier le gymnase de Matisse !

Les élèves de Pierre SUC seront obligés d'escalader le pont de la gare !

Tout cela est très écologique, vive la voiture ...et combien de st sulpiciens abandonnés ?

LA SALLE DES FÊTES :

Une œuvre de la majorité sortante : à quel coût, par habitant et par an ?

URGENCE MEDICALE BENIGNE






MÉDECIN DE GARDE

3966

URGENCE VITALE
15 

lundi 2 mars 2015

DEPARTEMENTALE LES CANDIDATS




LE CANTON DES PORTES DU TARN

Liste de GAUCHE

Pas un mot sur la protection a l'enfance, aux adolescents et aux femmes ?

Lutte contre la précarité, améliorer le RSA... un foyer jeunes travailleurs !!!