samedi 25 avril 2015

BUDGET DES COMMUNES



Optimisation et rationalisation

Des budgets des services publics



Les Petites Municipalités risques de devoir supprimer des centres aérés, les vacances pour les plus démunis ou les services à domicile pour les personnes âgées.



Certains élus vont devoir privatiser des services publics pour limiter les dépenses.
C'est le cas des crèches, dont le coût moyen atteint 4.000 € par place.
Des entreprises privées de gestion l'ont d'ailleurs bien compris et démarchent des communes.
Reste le tabou ultime : les fonctionnaires territoriaux. Rennes, Limoges ou Lyon y pensent déjà.
La masse salariale pèse en moyenne 60 % du budget d'une grande ville.
Les épineux sujets de la maîtrise des revalorisations et de la durée du temps de travail sont aussi sur la table.
"Chez nous, il est hors de question d'augmenter les impôts », plaide un maire de grande ville.
Se pose alors la question des dépenses."
À Lyon, la fusion de la ville et du département du Rhône a conduit à Optimiser et rationaliser les effectifs des fonctionnaires et leur temps de travail !
C'est : des impôts ou des factures, il faut choisir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire