vendredi 22 mai 2015

Pauvre mairie de St Sulpice




L'explication de la pantalonnade

 budgétaire fait pschitt !


A Saint Sulpice, Jeudi 21 mai, sur les coups de
 20 h 30, plusieurs dizaines de personnes
  attendaient devant la salle René Cassin
 l’ouverture des portes en vue d’assister à la
 réunion publique à laquelle
Les 12 membres frondeurs de la majorité
 municipale qui ont refusé de voter le budget
 2015 présenté par Dominique Rondi-Sarrat,
 maire de la commune.
Un « groupe des 12 » qui constitue «une 
majorité de la majorité », mais minoritaire dans
 le conseil municipal qui comprend 29 membres,
 a trouvé porte close à la mairie.
Les organisateurs n’avaient pas les clés,
 Dominique Rondit Sarrat ayant refusé de les
  donner, au motif que la réunion aurait du être
 organisée au nom d’une association ou d’un
 parti.
Aucun des frondeurs n'avait une association 
active qui aurait pu servir ?


« Comment en sortir ? » demande une personne 
dans l’assistance,



« Le plus simple c'est que Dominique Rondi-Sarrat démissionne », répond Jean-François Agrain… Possible pour un adjoint, impossible pour un officier ministériel !!!
Dans l’appel qu’il avait lancé le « groupe des 12 » avait indiqué que la réunion publique était destinée à essayer « d’apporter des réponses claires à toutes (les) questions, dans une transparence totale, afin que chacun puisse comprendre les enjeux ».
Une première partie de la soirée a bien été consacrée aux raisons pour lesquelles le budget présenté par Dominique Rondi-Sarrat a été rejeté par deux fois en avril, à l’analyse de la situation financière, aux difficultés de fonctionnement au sein de la majorité, à l’attitude autoritaire de la 1ère magistrate, aux yeux des élus du groupe des 12 » présents (on a dénombré 9 membres du groupe absent hier soir ).


Une interpellation est revenue de façon récurrente :
« Mais, maintenant, vous allez faire quoi ? »
« Comment peut on sortir de tout ça ? ».
Avec à un moment, ce cri du cœur : « vous êtes pitoyables, soyez cohérents, démissionnez en bloque et on retourne aux urnes … Je souhaite bien du plaisir à l'équipe qui prendra la suite de cette pantalonnade !



7 commentaires:

  1. Merci de signer notre pétition : https://www.change.org/p/les-habitants-de-saint-sulpice-la-pointe-appel-%C3%A0-la-d%C3%A9mission-de-la-majorit%C3%A9-municipale

    RépondreSupprimer
  2. Un exercice de Démocratie Participative réussi.
    Mais peu convaincant, 
    vu les enjeux !

    Parmi le public, de nombreux ex-élus : Lionel Marquois, Alain Chabaud, Henri Dournès, Robert Growas, un battu récent : Amir Mekhaeil, des conseillers municipaux d'opposition avec à leur tête Evelyne Cournac pour les sans étiquette et Marc Néri, Front National. Et des habitants, certains étonnés, d'autres scandalisés, tous choqués par la tournure que prend la vie politique à Saint Sulpice.
    La qualité des échanges, l'écoute et le respect de chacun malgré les divergences, ont été remarquables.
    Les frondeurs n'ont aucune intention de démissionner (sic).
    Mais réclament désormais la démission du Maire.
    L'impasse est totale :
    Malgré des propos rassurants de Jean François Agrain qui est dans l'incapacité de les mettre en œuvres.
    Nous allons définir un nouveau mode de fonctionnement ?
    Pour résumer : le conseil municipal décide, le maire exécute( folklorique).
    L'opposition de la majorité municipale devrait voir son rôle reconnu (cocasse), il y aura davantage de conseils municipaux, le règlement intérieur sera revu !!!
    Dominique Rondi Sarrat est-elle prête à voir ses fonctions réduites à l'inauguration de bacs à sable ?
    Cette réunion a été aussi la confirmation du départ forcé du chef de cabinet du maire, un an après son embauche.
    Après le directeur des services démis de ses fonctions, il y a quelques mois, c'est au tour du chef de cabinet de prendre la porte.
    Une gestion des ressources humaines par la maire qui a troublé de nombreux participants.
    Qui gère aujourd'hui le personnel municipal ? Une question restée sans réponse,

    d'après un texte de M Bornia

    RépondreSupprimer
  3. Ils manquait 9 frondeurs sur les douzes annoncés?

    RépondreSupprimer
  4. De l'info sur le sujet: http://st-sulpice.eklablog.com/l-actualite-c24833640

    Pépère81

    RépondreSupprimer
  5. http://www.amir-mekhaeil.com/2015/05/s-ils-demissionnent-je-ne-conduirai-pas-de-liste-aux-prochaines-elections.html

    RépondreSupprimer
  6. Non Aviso, il y avait 9 frondeurs présents.

    RépondreSupprimer
  7. dont d'acte, cela ne fait plus une majorité !!!

    RépondreSupprimer