jeudi 31 décembre 2015

EXCLU a TROIS ANS


 

 

Un enfant de trois ans est radié d'une école

MATERNELLE


pour mauvais comportement


Par lettre EN demande a la maman d'Ilyès 3 ans  
, au regard du comportement de son fils et son 

attitude négative envers l'équipe enseignante, 

de le changer d'établissement.

C'est une maman désespérée qui raconte son histoire.
Une maman enceinte de cinq mois qui ne dort plus la nuit, qui pleure souvent depuis qu'en novembre son fils de trois ans, Ilyès, élève d'une petite section de maternelle a été radié de l'école Jean Moulin.
Le petit garçon, pas plus haut que trois pommes, aurait un comportement jugé anormal en classe, un «sale gosse insupportable».
Pourtant à la rentrée des classes en septembre Ilyès se faisait une joie de retourner à l'école pour retrouver ses copains qu'il avait côtoyé six mois auparavant dans le même établissement alors qu'il n'avait que 2 ans et demi.
Une rentrée comme une fête qui devait vite tourner à l'orage et virer au cauchemar , pour lui et toute sa famille.
Début novembre Ilhès, et ce pendant une semaine, rentre à la maison pas très propre avec des vêtements autres que les siens, des vêtements prêtés par l'école.
Quand sa maman s'inquiète et demande s'il y a un problème on lui explique que l'enfant ne doit plus venir avec une salopette ou avec des pantalons fermés par une ceinture.
Au regard du nombre d'enfant dont il faut essuyer les fesses ce n'est pas pratique. La maman pas très argentée accepte d'aller dans une grande enseigne pour acheter des petits pantalons avec des élastiques, plus adéquats pour les enseignants.
Mais la situation ne s'améliore pas bien au contraire, le garçonnet ,encore un bébé, ne veut plus aller à l'école, ne mange plus, prétexte des maux de ventre les jours de classe, change de comportement,affirme qu'il n'a plus le droit de jouer avec les autres enfants.
La maman en fait part à l'enseignante qui à son tour lui raconte toutes les difficultés qu'elle rencontre avec Ilyès, un enfant qui comprend les règles mais les transgresse souvent, il perturbe le groupe et doit être isolé, son comportement pousse à bout tous les intervenants dans l'établissement.
La jeune femme est abasourdie, elle défend son enfant mais en vain la sanction tombe quelques jours plus tard. 
 
La maman est convoquée devant une commission éducative où elle doit s'expliquer devant l'inspecteur d'académie entouré d'une dizaine de personnes, des enseignants, des élus de la ville, des personnes de la société civile…pour la suite à donner à la scolarisation du bambin. 
 
Elle accepte que son enfant soit vu par une psychologue scolaire même si le pédiatre qui suit Ilyès lui affirme que son fils est tout à fait normal : «C'était comme devant un tribunal je savais que nous n'avions rien fait de mal pourtant j'avais peur, l'impression aussi que la sentence était déjà établie. 
 
Dans les regards et les paroles je me sentais coupable.
Coupable d'être une mauvaise mère et d'avoir un mauvais fils.
En sortant de cet enfer je suis allée me réfugier chez mes grands-parents. J'ai fait un malaise dans les bras de mon grand-père.
J'ai eu des contractions et j'ai été hospitalisée.
Comme mon fils quelques semaines plus tôt pour son mal de ventre. Au départ je ne voulais pas le changer d'école, je n'ai pas le permis et en ce moment ma santé n'est pas formidable.
Mais aujourd'hui avec mon mari nous avons décidé de déménager en centre-ville pour que notre fils soit scolarisé dans l'école de mon enfance,à Jacques Prévert, je me rappelle pour moi c'était des années de bonheur j'espère que ce sera pareil pour lui.»
À trois ans c'est tout le mal que l'on peut souhaiter à Ilyès et à sa maman qui a tout juste vingt ans.
Commentaires d'internautes :
Vlad,
@ LeJuge : de deux choses l'une, soit vous avez eu maille à partir avec l'école et/ou vos professeurs, soit vous avez été à l'école il y a très très longtemps. Réveillez vous, ouvrez les yeux, on est en 2015, à l'ère où l'école ne contrôle plus rien, car les parents ne contrôlent plus rien. Et arrêtez de faire l'apologie de l'école privée, ce n'est pas mieux, très loin de là. Y en a assez du "c'était mieux avant". Et puis, continuez à voter FN, si vous pensez que ça va changer les choses, vous vous trompez lourdement.
Eveline,
Peut-être l'enfant est insupportable et a un problème à régler par un professionnel dans son intérêt, mais qu'Est-ce que cette école ? UNE ECOLE OU UNE PRISON !!!!



Krogoth,
Mais nous avons la chance d'avoir un grand psychologue: Eliane65 qui à la seule lecture de cet article est capable de comprendre exactement ce qui se passe.
Leilou,
Devant la difficulté l'école mets à la porte ! L'éducation c'est celle qu'on reçoit des parents et de l'environnement dans lequel on grandit. Cet enfant de 3 ans est un ENFANT, HONTE à cette école ! Les écoles jouent un rôle important dans l'éducation de nos enfants ! Je souhaite beaucoup de courage à tous les parents et aux "bons" enseignants heureusement ils en existent pour faire des enfants de France des bons citoyens du monde de demain.
sylvie,
C'est insupportable ces enfants en maternelle qui sont déjà d'une impolitesse à toute épreuve, qui ne veulent rien écouter car ils sont "rois" chez eux et ensuite les parents qui ne comprennent pas la réaction des enseignants et du personnel !!! je ne dis rien mais j'entends les réflexions de ces parents qui défendent leurs enfants coûte que coûte, éléments perturbateurs supportés des heures durant ! Le laxisme nous emmènera à la fin de tout !
nordique,
il y a longtemps que pour certain ce n est plus de l education c est de l elevage
archeen,
c'est très très souvent la mère qui se rend à une convocation scolaire.
le père et la mère devraient TOUS LES DEUX avoir obligation de s'y rendre.
ça permettrait de mieux comprendre ensuite le comportement de l'enfant.

navy,
Arrêtez de critiquer les enseignants, je voudrais vous voir à la place de ces personnes,aujourd'hui, ils n'ont plus un brin de pouvoir.
Vous et vos enfants , à lire la majorité des commentaires avaient les plus grandes merveilles du monde à la maison.
Ils grimpent sur le frigo, écrivent sur les murs, pètent tout se qui se profilent à hauteur. Normal, tout va bien.

RAYDEN,
la meute évidemment c'est la faute aux parents (en plus avec le prénom !!) jamais on va douter des enseignants (qui la pour le coup ne sont pas terribles "pour ceux qui connaissent") quel pays devenons nous !
catonnis,
même profil que la mère qui s'interpose avec la police lors d'un contrôle d'identité
Arc,
La mixité sociale...
nikita,
je pense qu'avant de dire quoique ce soit il serait bien d'avoir la version de la direction de cette école, c'est facile de faire son caliméro et balancer des propos qui sont sont que personnels, bien sûr elle sent son fils victimisé mais travaillant dans une maternelle je peux témoigner qu'à déjà 3 ans y en a qui promettent déjà, un manque de respect total du à un manque d'éducation, les règles ils les comprennent très bien mais on vit à une époque où l'enfant est roi et on n'a plus le droit de les réprimander sinon papa ou maman viennent nous taper sur les doigts et font un scandale à la fin de la journée devant tout le monde
Lyly,
Avez-vous des enfants dans cette école avant de parler ???!!!non je ne crois pas !!!j'ai moi-même eu des problèmes avec ma fille que j'ai également retirer de cette école ils ne savent pas s'occuper des enfants correctement même un manteau en d'hiver est difficile à mettre pour ces femmes !!!!donc c'est maman c'est bien de changer son fils d'école et réfléchissez bien avant de parler de ce que vous ne connaissez même pas à bon entendeur
etcacontinue,
Cleo31, il ne veut pas aller à l'école parce que là, contrairement à la maison, on ne veut pas en enfant roi et qu'il doit se comporter comme ses "petits camarades", dur à vivre quand on estime que tout nous est dû.
Cleo,
Au vu de l'article, je lis qu'avant tout se passait bien.
Soit le comportement de l'enfant a totalement changé (?), soit il fait l'objet d'une mise à l'écart par le corps enseignant car il ne correspond pas au profil...
Si cet enfant rentre chez lui pas très bien et la boule au ventre d'aller à l'école, c'est manifestement qu'il y subit quelque chose... cela mériterait une enquête... mais non on demande de le changer d'école. J'espère que tout se passera bien pour lui et qu'il ne deviendra pas la tête de turc dans sa nouvelle école.
Bon courage.

TYZEF,
Coupable l'école ou les parents ou les deux. C est la question. Mais à trois ans, le gamin ne dispose pas encore de toutes les notions. Il a l irresponsabilité liée à son âge.
Vlad,
@ Eddy12 : la tolérance, ça s'apprend, et l'apprentissage est long. Vous avez déjà passé une journée dans une classe de 30 petits de 3 ans ? Vous avez des souvenirs de quand vous aviez 3 ans ? Étiez vous à l'école à cet âge là, avec une trentaine de bambins qui s'agitent autour ? Réfléchissez un peu avant d'écrire n'importe quoi.
Eddy
Déjà stigmatisé et discriminé à 3 ans.
Sa place est à l'école avec ses professeurs et camarades qui devraient faire preuve de plus de tolérance et d'ouverture.
Tous ensemble, tous ensemble!
quelle honte pour les valeurs de la république !
vite un sursaut républicain

paquerette,
et ben ça promet pour l'éducation de son deuxième !!!!!!!!!!!
pascapple,
... Encore des parents qui "n'ont rien vu venir"...
geronimo,
Cas archi-typique. Du vu, revu et re-revu.

1) Parents aveuglés, manipulateurs et qui ne se remettent pas en question. Pour eux, leur enfant est très bien. Les profs, médecine scolaire etc. c'est le diable.
La très grande majorité des problèmes des enfants à l'école vient des parents. Et pour ne rien arranger, ils refusent souvent de mettre en oeuvre une solution adaptée à ces problèmes.

2) Journalistes irresponsables qui font ce genre de publication qui ne rend service à personne, si ce n'est d'étaler notre misère sociale.
- Cela conforte les parents dans leur idée
- Entrée en confrontation plutôt qu'apaisement de la situation
- Une seule version présentée, et pas forcément la vérité
- A la limite de la diffamation pour le corps enseignant, qui va s'abstenir de répondre pour ne pas envenimer la situation. Ou s'exposer sur le plan personnel.

moustic,
pauvre gosse, dommage de stigmatiser systématiquement en fonction de ta couleur de peau. J 'espère juste que toute cette petite famille sera mieux accueillie au sein de cet autre établissement.
Bonnes fêtes.

continue,
Elle a eu son enfant donc à 17 ans, peut-être manquait-elle de maturité pour lui donner une vraie éducation.
Maintenant elle attend le second, donc le 1er passe peut-être en second plan.
A mon avis, c'est la famille qui devrait consulter et que chacun reconnaisse ses lacunes.

nounou19,
Pour avoir vécu la même chose avec mon fils de douze ans. J avoue que les responsabilités incombent d abord aux parents trop laxistes comme je le suis moi même et une équipe enseignante dépassée par les événements !!! Et qui ont trop de boulot avec les autres élèves pour s occuper d un élève perturbateur. Il faut du temps pour s occuper des enfants et on ne leur donne plus. On rallonge les vacances et on fait une reforme inutile. Tant qu aux commissions éducatives : Une fumisterie. On apporte rien aux parents a part leur dire qu ils sont mauvais. Quelles solutions ont ils donnes aux parents ? J aimerai savoir. Un psy c est bien mais ça ne suffit pas. Tant qu au renvoi de l enfant :c est Reporter le "problème" sur un autre établissement car je rappelle que l Ecole est obligatoire jusque 16 ans. A t on propose un éducateur ? Un suivi particulier a l Ecole ? Un autre établissement spécialisé ? Rien n est vraiment dit clairement.
ZobZob,
quand je lis les commentaires je me dis que les gosses de ces parents ne doivent pas êtres très nets avec des parents qui peuvent écrire ce que je lis ici !
sur ce forum plus les gens sont C... avec un très grand C et plus ils se confortent les uns et les autres !!

Fred_Tolosa,
Notre ancien Président l'a dit, tout se joue avant 3 ans.
CQFD.

panet,
Ou est le papa dans tout cela?
La maman connaît elle le mot Education ?
Bien sur. Cet article est totalement partial... scandaleux !

souffleur,
son nom commence par le en verlan ?!
Eliane,
le comportement de ce petit est pourtant simple à comprendre il n'accepte pas qu'un autre que lui arrive dans la famille et reporte donc toute son animosité dans un lieu autre que le sein familial - j'ai déjà connu des cas identiques autour de moi et je ne comprends pas qu'une psychologue digne de ce nom n'est rien décelé
MNX,
Quel cinéma de la part de cette mère de famille.
Si son gosse n'est pas "propre" et erturbe le fonctionnement de la classe , il est normal qu'il soit renvoyé.
Peut être devrait elle remettre en cause l'éducation de son gosse avant de critiquer l'école.Et dire qu'elle va en faire un autre.
Je ne comprends pas que la dépêche penche dans le mélo en nous parlant de cette affaire.
J'aimerai bien que l'école nous parle de ce "charmant bambin".

cecile,
C'est sûr qu'a priori on a envie de prendre parti pour le gamin et sa famille face au "système". Mais il manque tout de même le point de vue des enseignants. L'article est bien long pour être à sens unique... Surtout sur un sujet aussi douloureux.
jacquouille
EDDY ;faire de l'ironie n'est pas donnée à tout le monde , comprendre l'ironie et l'apprécier , encore moins ;
Safran,
Un enfant s'éduque dès le plus jeune âge. Les parents doivent lui apprendre progressivement à respecter les règles et à s'éveiller au lieu d'en faire un enfant roi élevé dans la toute puissance et le délire.
Eddy,
@Vlad09
la tolérance s'apprend mais pas l'ironie ;)

RAY,
la meute évidemment c'est la faute aux parents (en plus avec le prénom !!) jamais on va douter des enseignants (qui la pour le coup ne sont pas terribles "pour ceux qui connaissent") quel pays devenons nous !



SOS ST SULPICE :
Un signalement a la Protection a l'enfance n'est jamais évoqué dans vos réponses, c'est dramatique.
Vivement la déchéance de l'autorité parentale et de l'instauration de maison de correction pour enfants de 3 ans... vivement le FN pour mettre de l'ordre!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire