jeudi 24 mars 2016

Joviado seme la ........


 

Les Portes du Tarn

les solutions débutent très mal



Thierry Carcenac, Président du syndicat mixte
pour l'aménagement du Parc d'Activités
«Les Portes du Tarn» (Conseil Départemental et 
la Communauté de Communes Tarn Agout-
CCTA-)

Ont envoyé un courrier, à Jean Marc Dumoulin,  
Maire de Villemur et Président de la  
Communauté de Communes Val d'Aïgo (31) 
concernant les conditions d'une adhésion  
possible de cette intercommunalité au projet 
des Portes du Tarn.



En effet, depuis longtemps Buzet fait des pieds et des mains pour quitter la CCTA et rejoindre Val d'Aïgo. Buzet étant une des deux communes avec Saint-Sulpice à accueillir la future zone d'activité d'intérêt régional, les acteurs se cassent la tête pour trouver le meilleur compromis possible.
L'intégration de Val d'Aïgo apparaissant comme une solution à même de satisfaire tout le monde.
Des discussions ont eu lieu, il y a un mois à Saint Sulpice, entre les différents acteurs pour poser les bases d'un accord.
Dans ce courrier, qui devait donc servir de base à la négociation, les propositions faites par les Tarnais sont loin de satisfaire les voisins de la Haute Garonne.
«En l'état, les sommes demandées sont inassumables par notre intercommunalité.
Mais je suis certain que nous arriverons à nous entendre», assure Jean Marc Dumoulin. Dans cette missive il est notamment demandé un ticket d'entrée évalué à 285 000 €, une participation de 100 000 € par an à Val d'Aïgo pendant 27 ans et l'abandon des recettes fiscales issues de la zone au Syndicat mixte jusqu'en 2042.
Ces montants sont bien entendu argumentés. «Nous fonctionnons dans la transparence, j'ai donc transmis ce courrier aux maires des communes de Val d'Aïgo et au maire de Buzet», précise Jean Marc Dumoulin.
Lors d'une réunion publique qu'il tenait sur sa commune mardi soir, Gilles Joviado le maire de Buzet ne s'est pas privé pour rendre publique cette lettre.
Jeudi matin, il en a publié de grands extraits sur son compte Facebook. «Thierry Carcenac a fait une première proposition inacceptable mais surtout hallucinante venant d'un élu de son rang : aucun esprit constructif.
Deux mots me viennent à l'esprit : légèreté et irresponsabilité.
Comment le président du SMIX peut-il croire une seule seconde à cette proposition ? Je sais très bien qu'il n'y croit pas.
En revanche, avec cette proposition, il se ridiculise et fait courir un risque majeur à ce projet», écrit- il.
Aucune réaction officielle du côté tarnais, qui a toutefois du mal à cacher son agacement : «C'était un courrier pour entamer les négociations.
Irresponsabilité de M JOVIADO n'est plus à vérifier : Qu'une proposition exploratoire soit divulguée va être rédhibitoire pour un accord, explique une source proche du dossier.
Compte tenu des engagements financiers pris par la CCTA et du département sur le parc d'activités Les Portes du Tarn situé en partie sur la commune de Buzet, les Tarnais ont réaffirmé auprès du préfet de la Haute-Garonne, du préfet du Tarn et du président du conseil départemental 31 leur volonté de voir les conditions juridiques et financières réglées avant toute validation du schéma proposé par la préfecture 31.
En clair, les Tarnais finalement veulent bien laisser partir Buzet vers d'autres cieux, mais ils présentent l'addition.
Et, pour l'instant, elle est bien trop salée et inacceptable pour le voisin Haut-Garonnais.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire