vendredi 22 juillet 2016

Chantier de la ZAC (suite)


 

 

L'échangeur de l'A68 ne sera disponible qu'en 

mars 2017 au lieu de décembre 2016 comme 

prévu initialement


L'aménagement du nouvel échangeur n°5 de l'autoroute A 68 a pris 3 mois de retard.
 
Il desservira ST SULPICE et les Portes du Tarn.

«Le chantier se poursuit, si les conditions atmosphériques ne viennent pas bousculer le calendrier», affirme la Société Publique Locale d‘Aménagement (SPLA) des Portes du Tarn.


L'échangeur 5 de l'A68 qui permettra de desservir Saint-Sulpice et la future zone d'activités sera donc mis en service en mars 2017.
Pour l'instant les entreprises s'attellent à l'aménagement de l'espace situé au sud de l'A68 (échangeur n° 5 et boulevard urbain). 
Elles seront à l'œuvre jusqu'à la fin de l'été sur la réalisation des voiries et les travaux de terrassement. 

Jusqu'à la rentrée, les surplus de terre déplacés par les travaux seront transférés vers le chantier du pont de franchissement de la voie ferrée.
«Les travaux qui se déroulent actuellement sur l'A68 n'ont rien à voir avec le chantier des Portes du Tarn. 
 
Il s'agit de la Dirso qui travaille sur le terre-plein central de l'autoroute pour remplacer des glissières existantes par des glissières béton», précise la SPLA. 
 
Actuellement, maigre consolation, les embouteillages, matin et soir, au niveau du futur échangeur, n'ont pour seul avantage que de voir de près les travaux en cours. 

Le dernier trimestre 2016 sera consacré à la pose des bordures et des enrobés.

Limitation à 3t5 des camions dans St Sulpice

Très mal réguler par nos forces de sécurité, qui ont bien d'autres choses à faire par les temps qui courent, la ronde des véhicules du chantier de la SPLA va donc continuer à circuler en centre ville en toutes impunités.

Plantations d'arbres

Étendu sur près de 16 hectares / 242 h du projet , ce pôle accueillera notamment une aire de services, une aire de covoiturage et notamment unique projet de Vinovalie. 
 
À l'heure actuelle, l'opérateur chargé de cette nouvelle station-service n'est pas encore connu. 

Le premier semestre a été marqué par la pose du tablier du pont de franchissement des voies ferrées sur le futur boulevard urbain.
La partie horizontale du pont, sur laquelle les véhicules circuleront, a été installée fin mai, à l'aide d'une grue de 700 tonnes.

Les travaux ont été réalisés entre 23h et 5h du matin, pour ne pas perturber le trafic ferroviaire.

Ce pont va t-il condamner la survie du passage à niveau sncf dangereux ?

Avant l'arrivée des entreprises, la SPLA soigne l'environnement : les premières plantations le long du futur boulevard urbain, et jusqu'à la future connexion avec Saint-Sulpice, ont démarré mi-mars. 450 arbres sont déjà en place. 
 
Les gazons et prairies prévus au sud de l'autoroute seront plantés cet automne.

,d'apres un texte de R BORNIA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire