jeudi 29 septembre 2016

Harcelement scolaire (suite)



 

Aujourd'hui, 12 % des écoliers 

et 10 % des collégiens 

sont victimes de harcèlement,

 une proportion qui 

grimpe à 20 % lorsqu'il s'agit de 

cyber-harcèlement chez les filles de 

12 à 15 ans 

(13 % pour les garçons).

17 % des filles (11 % de garçons) déclarent 

avoir été confrontées à 

des cyberviolences à caractère sexuel 

par le biais de photos, vidéos ou textos 

envoyés sous la contrainte et/ou diffusés sans 

l'accord et/ou reçues sans en avoir envie. Au 

final, 76 % déclarent ne pas savoir comment 

réagir face à une situation de cybersexisme.


Estime la  récente et première étude sur le cybersexisme publiée par le 
Centre Hubertine Auclert et son Observatoire régional des violences 
faites aux femmes, est sans appel :

2 commentaires:

  1. Conseils aux parents
    Pour l'association e-enfance, il est clair que sur Internet, plus que jamais, les parents ont un rôle majeur à jouer : «Les enfants ont besoin d'être guidés et accompagnés» . Quelques conseils résumés par Justine Atlan, la présidente d'e-enfance.
    1. Méfie-toi de ce que tu publies. Toute information publiée sur Internet est indélébile et peut se propager très rapidement. Les photos qui relèvent de l'intime ne doivent pas être affichées sur la Toile. Elles peuvent facilement être enregistrées par des milliers de personnes ou d'entreprises.
    2. Ne montre pas ton visage sur les tchats. Pour éviter le chantage à la webcam, les jeunes doivent éviter de montrer leur visage sur les espaces de discussion. Des personnes mal intentionnées peuvent abuser de leur crédulité.
    3. Ne communique jamais tes mots de passe ni tes identifiants. Ce sont des données personnelles. Il ne faut les confier à personne. Et il est préférable d'opter pour des mots de passe compliqués et d'éviter de choisir un prénom ou une date de naissance.
    4. Protège ton équipement. Les ordinateurs nécessitent généralement l'installation d' antivirus, ou un contrôle parental.
    5. Raconte-moi ce que tu fais sur Internet . Pour surveiller les pratiques de son enfant sur le Web, les parents doivent discuter avec lui de l'usage qu'il en fait.
    > Numéro Net écoute : 0 800 200 000.

    RépondreSupprimer
  2. Selon cette étude nous aurions donc 86enfants harcelés en primaire et 56 au collège a St sulpice et je n'ai pas compté le collège St Jean, cela me semble très exagéré... soyons donc particulièrement vigilant.

    RépondreSupprimer