dimanche 4 décembre 2016

Travaux d’économies d’énergie


Les agents du fisc soulignent que 

lorsque le crédit d’impôt est utilisé 

à tort, la bonne foi des 

contribuables est rarement en 

cause.

Ils pointent en revanche du doigt, outre la 
complexité de la réglementation, «l’attitude 
de certaines entreprises, qui vendre du crédit 
d’impôt». 
Certaines gonflent en effet sur leurs factures 
le prix des équipements installés.



Or le fisc connaît généralement leur prix, et ne se laisse pas avoir...
Depuis le 1er janvier, les entreprises en charge de l’installation doivent par ailleurs avoir été certifiées RGE, pour «reconnu garant de l’environnement».
A noter cependant que seul le prix des équipements peuvent être déduit de l’impôt, et non le coût de leur pose.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire