lundi 10 juillet 2017

PAS TOUCHE AU PÔT DE CONFITURE


Moralisation


Pour Nadal,
président de la Haute autorité
pour la transparence de la vie publique
"il est temps de faire un bilan de l'existant pour renforcer la politique nationale de lutte contre la corruption.
La France dispose d'un corpus de lois mais aussi de modules d'action puissants :
comme les parquets, la Cour de comptes, Tracfin, le parquet national financier.
Ce qui manque aujourd'hui c'est une coordination étroite entre toutes ces autorités de contrôle qui ne dialoguent pas ensemble".
"Il ne s'agit pas de créer une superstructure mais une instance qui permette à tous ceux qui sont impliqués de dialoguer, de se coordonner et de réfléchir à l'échange d'information",
"Il faut aussi donner aux différentes institutions les moyens d'agir à long terme : 60 magistrats avaient été promis au PNF lors de sa création, il n'en compte qu'une vingtaine aujourd'hui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire