mardi 29 août 2017

Anarques permanentes


 

400, 600, 800%...1400 %

Des placements à hauts risques



On vous les propose , sous le sceau 

du secret, un moyen infaillible 

d'investir votre argent à l’abri des 

regards indiscrets des services 

fiscaux et soit-disant solidaires et 

révolutionnaires...

A l'heure d'aujourd'hui des filous, sous différents noms vous proposent de mordre à nouveau à l’hameçon et de gober un discours ; toujours plus antisociale et anti français  sous les vocables suivants :

Cercle de dons, Tontine, Randonnée, Ronde ou  
Roue d'abondance, Bulle multicolore, Grande 
bleue, Chaîne d'argent, Pyramide financière,  
Cercles arc-en-ciel, Jeu de l'avion, Boule de 
neige..

Des milliers de gens déjà piégés plusieurs fois investissent de nouveau dans ce qu'ils croient être un système alternatif de redistribution des richesses, solidaire et révolutionnaire...

Présenté ainsi, vous allez  sans doute leur rire au nez.

Mais supposer qu'on sache vous  manipuler assez subtilement pour que vous  tombiez dans le panneau…

C'est sur une énorme escroquerie qui, après avoir écumé la
Suisse et l'Allemagne l'année dernière , traverse la France à l'heure actuelle, que je veux attirer votre attention…

Autour de moi, je ne compte plus les personnes qui ont été sollicitées pour participer à ces cercles de dons. Personne n'est à l'abri de se laisser avoir, sauf s'il a eu un minimum d'information.
Il existe un blog d'information sur le sujet :

http://anticercles.blogspot.com/search/label/Fonctionnement ,

Et un forum qui tente de faire bouger les choses (Rubrique « système
s pyramidaux) : http://forum.nopyramide.com/index.php

Nous tentons de prévenir les médias et les services fiscaux mais notre cri est noyé dans la masse.. 
Ou reçoit comme réponse : « - Vous ne m'apprenez rien, ça ressemble au jeu de l'avion d'il y a 20 ans !.
c'est une arnaque vieille comme le monde, plus personne ne se fait avoir  ! * »

Ce qui est complètement FAUX  des milliers croient encore au miracle, déjà piégés plusieurs fois,  des milliers de petits épargnants  investissent» dans ce qu'ils croient être un système alternatif de redistribution des richesses, solidaire et révolutionnaire...

 Informez-vous…

Faites circuler l'information…

Aidez les victimes à retrouver leur liberté...




dimanche 20 août 2017

Le Lycée de St Sulpice



Le besoin impératif d'un 

nouveau lycée dans le 

Nord-Est toulousain



C'est le mercredi 16 août à 11 
heures que St SULPICE a porté sa 
candidature.

Dominique Rondi-Sarrat, Maire de la ville et Conseillère Départementale du canton «Les Portes du Tarn», et par Gilles Turlan, Maire de Giroussens et lui aussi Conseiller Départemental, cette candidature avait pour but de présenter le projet et d'expliquer les raisons, adoptée à l'unanimité par l'assemblée départementale le 4 novembre 2016.
La partie est cependant loin d'être jouée puisque trois autres communes, Gragnagues, Bessières, et Buzet-sur-Tarn, se disputent cet établissement en devenir.
«Les situations géographiques de ces communes obligeraient les jeunes de notre territoire à des déplacements conséquents, sans compter les aménagements qui devront être faits, explique Dominique Rondi-Sarrat. Saint-Sulpice, à mes yeux, est un choix qui relève du bon sens pour le territoire.»
Le principal argument avancé a été la lutte contre la saturation des lycées du bassin de vie.
En effet, en raison de l'augmentation constante de la population sur le territoire, les lycées de Lavaur, Gaillac et Albi sont complètement saturés, malgré leurs extensions respectives, avec près de 500 élèves supplémentaires attendus d'ici 2020.
Mais Saint-Sulpice dispose également d'autres atouts, comme la présence d'équipements sportifs, culturels et de loisirs à proximité, ou encore la présence de sa gare qui doit être réaménagée .
Concernant le projet en lui-même, 4 sites sont considérés pour l'implantation de ce lycée : la Plaine des Bordes, Molétrincade, En Boyer et la Bouriasse, tous répondant aux normes spécifiées par la région.
Mais sur ces 4 sites, 3 vont être obligés de prendre un transport en bus depuis la gare, alors que le site Paliayrols + Molétrincade enclavés derrière la voie ferrée serait idéal et surtout à 500 mètres de la gare  avec ses terrains disponibles!!!
L'établissement devrait pourvoir accueillir environ 800 élèves et disposerait d'une section agricole.
Pourquoi Agricole et pas professionnel ?
Comportera-t-il un internat ?
Reste à attendre la décision finale de la région, qui ne saurait tarder.
À supposer que la candidature de Saint-Sulpice soit retenue, le lycée ne devrait ouvrir ses portes que vers 2020, voire 2021.
D’où la nécessité de geler des terrains dés aujourd'hui !

U.S.A



La liberté d'expression


aux Etats-Unis est très 


différente.


La jurisprudence de l’arrêt 

«Skokie»de 1977 règne:

une Cour d’appel fédérale avait 

alors autorisé une manifestation 

néonazie que la municipalité de

cette petite ville de l’Illinois avait 

pourtant au départ interdit, à la 

demande de ses habitants.

La liberté d’expression est protégée 

par le Premier amendement de la 

Constitution.

Même les opinions les plus répugnantes 

doivent pouvoir être exprimées. Le débat 

public doit justement représenter toute idée 

quelle qu’elle soit, car ainsi elle peut être 

débattue et, qui sait, être raisonnée.

Selon une vision optimiste très américaine, l’expression des idées les plus extrêmes permet au final de décrédibiliser les fanatiques. 

Si des arguments politiques ont été censurés, le vrai débat démocratique n’a pas eu lieu selon les Américains et donc les électeurs ne peuvent pas voter en connaissance de cause.

Des idées très offensantes pour certains citoyens peuvent être exprimées publiquement, on peut brûler le drapeau américain comme le Coran ou la Bible, on peut insulter un soldat lors de son enterrement, on peut utiliser un vocabulaire raciste en s’adressant à certaines communautés…

La manifestation ne peut être interdite qu’en cas de danger avéré de violences imminentes. 
 
Dans le cas de Charlottesville, la municipalité avait demandé que le lieu de la manifestation soit déplacé.

Qu’elle ne se tienne pas en plein centre-ville.

Un tribunal local a statué qu’il n’y avait aucune raison de déplacer l’événement.

vendredi 18 août 2017

Orthographe un handicap meurtrier



Est -il normal que 500000 


chômeurs de longue durée 


diplômés et compétents


ne trouvent pas d'emploi 
 

Leur seul handicap ?

Avoir une orthographe défaillante


Cette situation est bien française : nos correcteurs d'orthographe sont nuls, vu la complexité de notre langue, nos partenaires européens ont des correcteurs performants sur leurs outils numériques et beaucoup moins d'ayatollahs qui ne tolèrent qu'une orthographe impeccable en toutes circonstances et pour tous !!!

samedi 12 août 2017

Securitée Routière




Le palmarès des 


infractions

les plus commises au quotidien !!!

 

Téléphone portable,

non-respect des distances de 
sécurité,

enfants non attachés

défaut de clignotant,

90 euros, plus un retrait de 3 points sur le permis

vitesses excessives,


Amende et points en moins 
variables en fonction de l’excès, 
mais au-dessus de 40km/h, c'est le 
retrait du permis immédiat

entrent dans le «top 6» des infractions les plus couramment relevées



Un rappel aux democrates insoumis




la propriété 


est un droit 


constitutionnel.

vendredi 11 août 2017

Baisser le son!!!


La musique va devoir la mettre en sourdine



D'ici un an, tous les lieux qui 
diffusent de la musique vont devoir 
se conformer à une nouvelle règle 
pour contrôler le volume du son.

Destiné à protéger l'audition du 
public, un décret vient d'être publié, 
mais il risque d'être difficile à 
appliquer.

Discothèques, salles de concert et festivals vont devoir baisser un peu les décibels pour «protéger l'audition du public».
C'est le sens que vient de donner le gouvernement à un nouveau décret destiné à encadrer la façon de diffuser de la musique dans les lieux accueillant du public.
Son moins fort, mais aussi bouchons d'oreilles gratuits, zones de «repos auditif» à installer au sein des salles… le décret vient de lister les futures obligations des professionnels de la nuit.

Elles seront applicables dans un an.
Face à cette nouvelle réglementation, ces derniers préviennent toutefois qu'ils sont confrontés à un «gros défi» qui sera parfois difficile à appliquer. Mais pas à contrôler !
Cet ensemble de mesures découle d'un article de la loi Santé de janvier 2016, qui stipule que les activités «impliquant la diffusion de sons à un niveau sonore élevé» doivent être exercées «de façon à protéger l'audition du public et la santé des riverains».
Parmi les nouvelles dispositions, la mesure phare reste le niveau maximum du son dans les lieux concernés.
Il ne pourra plus dépasser 102 décibels ce qui revient à diviser le volume par deux.
Si cela ne devrait pas poser de difficulté dans les discothèques, où «il suffit de baisser le potentiomètre», c'est «beaucoup plus complexe» pour les concerts, note Angélique Duchemin, coordinatrice nationale d'Agi-son, structure créée par les acteurs du spectacle vivant pour servir d'interface sur ces sujets avec les pouvoirs publics.
C'est surtout dans les petites salles que ça va poser problème, estime Joseph Gatineau, ingénieur du son notamment pour le groupe Radio Elvis.
«Avec la batterie seule, on peut déjà être à 101 décibels», explique-t-il. «Mais un batteur, si c'est du rock, on ne va pas lui demander de jouer au balai…». «Moi je ne peux faire que plus fort, je ne peux pas faire moins fort», confirme Matthieu Rendu, ingénieur de Yuri Buenaventura qui s'est déjà produit au festival Tempo Latino de Vic-Fezensac dans le Gers. Car ses percussions et ses cuivres, typique de la musique latine, produisent déjà un volume «extrêmement fort» sans amplification.

Des contraintes fortes

La liste des nouvelles obligations est vécue comme des «contraintes assez fortes» qui impliquent «des coûts supplémentaires» d'équipement pour les exploitants de salles et les entrepreneurs du spectacle, selon Angélique Duchemin.

Dura lex, sed lex.
En effet, les sanctions encourues en cas d'infraction prendront la forme d'une contravention de 1 500 € (3 000 € en cas de récidive) et la confiscation du matériel de sonorisation.
En France, 6 à 8 millions de personnes sont touchées par des problèmes d'audition, selon l'association Journée Nationale de l'Audition (JNA), qui organise tous les ans une campagne de prévention sur les risques liés au bruit.
Les fêtes générales de l'an prochain vont être confrontées à cette mesure salutaire, madame le Maire … quoiqu'en dise votre mari !!!




mardi 8 août 2017

Les chauffards sont de "CHEZ NOUS"




Constat des forces de


 l'ordre


Sur les infractions constatées sur 

nos routes
 
et qui évidemment ne sont en rien 

étrangères aux accidents.


Ces derniers en effet ont pour origine trois principales causes :

le défaut de maîtrise et/ou une vitesse excessive pour 43 % ;

Une conduite sous l'empire de l'alcool pour 24 % ;

Le non-respect d'une priorité pour 12 % des cas.

«Dans 96 % des accidents, le responsable est un conducteur locale.

jeudi 3 août 2017

C'était urgent


 

Dénomination des rues en Occitan





 

 

Un investissement d'une urgence capitale

mercredi 2 août 2017

IMPAYEES...Plus posibles



Entre les entreprises il n'y a plus de

gros problèmes d'impayés,

malgré ce qui ce que disent

certains médias


Toute entreprise qui se respecte, se doit de 
gérer ses commandes et ses facturations 
par le biais
de sociétés d'affacturage.


L'affacturage est une technique de financement et de recouvrement de créances mise en œuvre par les entreprises et consistant à obtenir un financement anticipé et à sous-traiter cette gestion à un établissement de crédit spécialisé : l'affactureur .
Longtemps considéré comme le dernier recours de sociétés en difficultés pour impayés .
l'affacturage est aujourd'hui un outil souple au service des entreprises.
C'est un procédé à la fois d'externalisation de tâches administratives, d'assurance contre les impayés et de financement à court terme.
L'affacturage ne peut pas gérer les créances sur les particuliers : il ne concerne que le commerce entr'entreprises .
Aujourd'hui si un commerçant ou une entreprise qui n'est pas référencé chez un affactureur,
sera contraint de payer comptant toutes ses premières commandes !!!
Les sociétés d’affacturage sont surtout des filiales de banques en France ou bien des sociétés indépendantes non bancaires qui peuvent être filiales de groupes industriels ou financiers.
Hors de France, le statut des sociétés d’affacturage varie d’un pays à l’autre.